Entorse pour Lavillenie à trois semaines des JO

12 juillet 2021 à 8h32 par Fabienne Lacroix

Le perchiste charentais s’est blessé ce weekend à l’échauffement lors du meeting de Sotteville-Lès-Rouen. Le champion olympique 2012 a désormais trois semaines pour se rétablir avant les qualifications de la perche à Tokyo.

Renaud Lavillenie victime d'une entorse

"Le compte à rebours est lancé": Renaud Lavillenie, l'une des meilleures chances de médaille de l'athlétisme français aux Jeux Olympiques (23 juillet-8 août), a été victime dimanche d'une entorse de la cheville gauche au plus mauvais moment, à trois semaines des qualifications de la perche à Tokyo.

Le champion olympique 2012 disputait à Sotteville-Lès-Rouen son dernier meeting avant le départ pour le Japon. Il s'est blessé à l'échauffement, juste avant le début du concours, en retombant sur le côté du tapis de réception. Les examens pratiqués dans la foulée ont révélé une entorse, selon son encadrement.

Lavillenie va désormais avoir deux-trois jours de repos avant d'entamer le protocole médical pour être remis d'aplomb. L'heure tourne, car les épreuves de la perche aux JO débutent le 31 juillet pour les hommes.

"Clairement pas le scénario idéal pour ma dernière compétition avant les JO", a écrit Lavillenie sur Twitter. "Je sors de la clinique avec un verdict +encourageant+: pas de fracture, une grosse entorse. Le compte à rebours est lancé."

 

Si la participation de l'ancien recordman du monde (34 ans) aux JO "n'est pas remise en cause", selon son encadrement, cette blessure constitue néanmoins un gros coup dur pour le Français qui ambitionne d'obtenir à Tokyo une troisième médaille olympique après l'or en 2012 à Londres et l'argent en 2016 à Rio.

D'autant qu'il venait enfin de retrouver cette année des hauteurs plus dignes de son standing après plusieurs saisons gâchées par les pépins physiques.

Le Clermontois avait ainsi renoué cet hiver avec des barres à plus de 6 m (6,06 m, le 27 février en salle) pour la première fois depuis mars 2016 avant d'être stoppé dans son élan par une blessure au mollet et de déclarer forfait pour les Championnats d'Europe indoor à Torun.

Après six semaines de pause, il avait plutôt bien entamé la saison estivale puisqu'il est actuellement le 2e meilleur performeur mondial de l'année (5,92 m) derrière l'intouchable Suédois Armand Duplantis (6,10 m), détenteur du record du monde (6,18 m) et grandissime favori des Jeux.

 

(avec AFP)