Exercice anti-terroriste au Bioparc de Doué-en-Anjou

21 janvier 2020 à 4h25 par Denis Le Bars

Ce type d'exercice doit être mis en place dans chaque département dans un lieu public. Cette année, le zoo de Doué-la-Fontaine.

ALOUETTE
Crédit: Archives

C'est une obligation, des exercices ayant pour scénario une attaque terroriste doivent être organisés chaque année dans des lieux publics: cinémas, lycées, stades de football, etc. Dans le Maine-et-Loire, cet exercice avait eu lieu il y a deux ans au sein de l'université d'Angers avec pour scénario une prise d'otage. 

Cette année, il a lieu ce mardi au sein du Bioparc de Doué-en-Anjou (ancienne Doué-la-Fontaine), le site touristique le plus fréquenté du département. Selon la préfecture, "cet exercice d’ampleur mobilisera en outre le centre hospitalier universitaire d’Angers, le centre hospitalier de Saumur, la clinique chirurgicale de la Loire, le SAMU,l’agence régionale de santé, l’armée et plus de 70 « plastrons » essentiellement joués par des étudiants en médecine et des élèves infirmiers de Cholet et des volontaires" 

500 participants

Au total,  près de 500 intervenants et figurants sont attendus sur le site dès ce matin. Des mesures de sécurité seront prises autour du zoo. La préfecture du Maine-et-Loire appelle la population à ne pas s'alarmer face à l'afflux de pompiers et d'ambulances. Un drone et un hélicoptère sont également annoncés. L'exercice aura lieu jusqu'en milieu d'après-midi.