Finistère : trois corps découverts dans les locaux d'une association à Landerneau

4 décembre 2019 à 11h30 par Arnaud Laurenti

Les corps d'un père et ses deux enfants, dont l'un souffrait d'un handicap, ont été retrouvés sans vie à l'entrée de l'association Don Bosco, qui s'occupe notamment d'enfants handicapés.

ALOUETTE
Crédit: Google Maps

Le père a été retrouvé pendu à l'entrée du bâtiment tandis que les corps des deux enfants ont été découverts sur le parking, enveloppés dans des couvertures.

La piste du suicide organisé privilégiée

"Le corps d'un père et de ses deux enfants, deux faux jumeaux, un garçon et une fille, ont été retrouvés vers 8H00 ce matin près de l'ITEP (Institut thérapeutique éducatif et pédagogique) de l'association Don Bosco où l'un des deux enfants, qui souffre d'un handicap psychique était scolarisé", a déclaré à l'AFP le commandant du groupement de la gendarmerie du Finistère, le colonel Nicolas Duvinage, confirmant une information du Télégramme.

"La mère a été retrouvée saine et sauve par les policiers à son domicile brestois. La piste privilégiée est que le monsieur, dont le corps a été retrouvé pendu à l'extérieur près des bâtiments de l'association, aurait tué ses deux enfants avant de se suicider", a-t-il précisé, ajoutant que le couple était séparé depuis 2011.

Selon Le Télégramme, une lettre mentionnant un responsable de l'association aurait été retrouvée sur les lieux.

L'enquête judiciaire a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Landerneau. Les techniciens en investigation criminelle de la gendarmerie de Quimper ont été mobilisés pour la scène de crime et la section de recherches de la gendarmerie de Rennes a été appelée en renfort.

"C'est une tragédie, ce sont des drames qu'on n'aimerait pas vivre en tant que maire et c'est encore plus émouvant dès que ça touche en plus des enfants", a réagi le maire (DVD) de Landerneau Patrick Leclerc, qui s'est rendu sur place.

L'association Don Bosco, dont le siège est à Landerneau, intervient dans les services aux personnes handicapées et âgées ou encore de la protection de l'enfance. Elle emploie près de 1000 salariés.

(avec AFP)