Fonderie de Caudan : Renault dénonce "un exercice abusif du droit de grève"

1er juin 2021 à 15h08 par Antoine Judit

La direction de la Fonderie de Bretagne (groupe Renault) a demandé mardi au tribunal de Lorient d'ordonner la levée du blocage du site occupé depuis la fin avril par des grévistes opposés à la cession de leur usine.

ALOUETTE
La fonderie de Bretagne à Caudan (56)
Crédit: Capture d'écran | Maps

"Il y a un blocage total des entrées et sortie du site qui ne permet ni le passage des véhicules, ni le passage des personnes", a affirmé Me Yasmine Tarasewicz, avocate de la Fonderie de Bretagne (FDB), filiale de Renault, dénonçant "un exercice abusif du droit de grève". Elle demande au tribunal "d'ordonner la levée de ces entraves, au besoin sous astreinte et avec le concours de la force publique".

L'usine est occupée depuis cinq semaines par 150 salariés grévistes qui avaient retenu leur direction pendant une dizaine d'heures le 27 avril. Ils demandent à rester dans le groupe Renault et le retour à Caudan (Morbihan) de volumes de production délocalisés à l'étranger.

Renault a annoncé le 11 mars la mise en vente de l'usine afin de "garantir un avenir au site et d'y pérenniser les emplois". "Renault n'a plus les moyens, dans le contexte actuel, de subventionner cette entreprise" grevée par de "lourdes pertes", a déclaré à l'audience Me Tarasewicz.

"Ils ne savent pas faire tourner l'usine sans nous"

Le président du tribunal a suggéré aux parties de réfléchir à la possibilité d'une médiation.

"S'ils veulent venir travailler, qu'ils viennent mais ils ne savent pas faire tourner l'usine sans nous", a lancé après l'audience Maël Le Goff, secrétaire CGT de la FDB. Plusieurs dizaines de salariés s'étaient rassemblés devant le tribunal.

Une caisse de solidarité a récolté 58.000 euros en faveur des grévistes, selon la CGT.

Héritière des Forges d'Hennebont, créées en 1860, la Fonderie de Bretagne est implantée depuis 1965 à Caudan où elle emploie environ 350 salariés.

La décision est attendue jeudi 3 juin à 14h.

(Avec AFP)