Foot : un plan d'aide de 30 millions d'euros pour les clubs amateurs

4 juin 2020 à 13h35 par Arnaud Laurenti

La Fédération française de football a annoncé jeudi un plan de soutien de 30 millions d'euros en faveur des clubs amateurs pour amortir les pertes liées au coronavirus.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Le "fonds de solidarité exceptionnel" servira à "soutenir la reprise d'activités" des 14.000 clubs amateurs en France et "faire face aux répercussions économiques de la crise du Covid-19 lors du démarrage de la saison 2020-2021", a expliqué la FFF à l'issue d'un comité exécutif tenu dans la matinée. Ce plan d'aide, "alimenté par la FFF, les Ligues et Districts, s'élèvera à un total d'aides supplémentaires aux clubs de 30 M EUR", affirme l'instance fédérale.

Dix euros par licencié

Concrètement, chaque club amateur recevra 10 euros par licencié à partir de juillet, à condition d'en avoir fait la demande via un questionnaire en ligne. La FFF recensait 1.933.680 licenciés au 31 janvier 2020.

Une "augmentation des aides à l'emploi et à la formation" est également prévue à hauteur de 1,25M. Enfin, les formations comptant moins de cent licenciés pourront par ailleurs bénéficier d'une dotation en ballons "pour un total de 3 M EUR".

En parallèle de cette enveloppe dédiée aux amateurs, les clubs évoluant dans des championnats nationaux auront également un coup de pouce financier. Cela comprend entre autres une revalorisation des indemnités kilométriques, une aide nouvelle de 5.000 euros pour les équipes de deuxième division féminine ou encore une hausse des indemnités pour la Coupe de France dames.

Le principe d'un "plan massif de soutien au football de base" avait été acté dès le 16 avril par le comité exécutif de la FFF, mais aucun montant n'avait été dévoilé depuis.

À titre de comparaison, la Fédération de rugby a annoncé dès le mois de mars un plan de 35 millions d'euros pour ses 1.900 clubs amateurs. Il consiste à supprimer les prélèvements sur les clubs (licences, frais d'assurances, de mutations, amendes administratives...) pour la fin de saison 2019-2020 et toute la suivante.

De son côté, la Fédération française de tennis a voté en avril un plan du même montant, comprenant une enveloppe spécifique de 21 M EUR pour ses près de 7.500 clubs affiliés.

(avec AFP)