Infos

Forte augmentation des feux de végétation en juillet

05 août 2019 à 18h16 Par Nicolas Mezil
Intervention des pompiers sur un feu de végétation
Crédit photo : Archives

Canicule et sécheresse ont favorisé les feux de végétation en ce début d’été tout à fait exceptionnel d’un point de vue météorologique. Ce sont des centaines d’hectares de chaumes, de récoltes, de broussailles, voire même de forêts qui sont partis en fumée dans le Grand Ouest, en quelques semaines.

Rien que pour le mois de juillet, ce sont 235 hectares de végétation qui ont brûlé dans le Maine-et-Loire, par exemple, selon les chiffres du Sdis 49. Un chiffre qui dépasse les 300 hectares en Touraine, où les feux de chaumes ou de broussailles ont représenté plus de 260 heures d’intervention pour les pompiers les 3 premières semaines de juillet, constate le Sdis 37.

Un mois de juillet inédit dans la Vienne

Dans la Vienne, les chiffres ont explosé, avec même un record absolu, selon le Sdis 86. Plus de 160 interventions ont été enregistrées en un mois, contre une cinquantaine en juillet 2018. Ce qui représente une charge opérationnelle de plus de 4000 heures pour les pompiers, huit fois plus que l’an dernier.

Des consignes à respecter

Ces incendies sont souvent provoqués par les machines agricoles en période de moissons, mais il y a aussi l’imprudence. Face à la sécheresse exceptionnelle, les sapeurs-pompiers rappellent quelques recommandations pour les particuliers : ne pas allumer de feu sauvage près des zones de végétation, ne pas jeter de mégots de cigarettes dans la nature, et pour les barbecues, éloigner le feu des haies et des arbustes et garder un seau d’eau ou un tuyau d’arrosage à portée de main pour éteindre un éventuel départ de feu.