François Gabart en passe de pulvériser le record de Thomas Coville !

13 décembre 2017 à 16h35 par Rédaction Alouette

<p><span style="font-size:14px"><span style="color:#000000"><span style="font-family:arial,helvetica,sans-serif">Le skipper du trimaran Macif est attendu ce weekend au large de Brest&nbsp;</span></span></span></p>

ALOUETTE

Il n'est plus qu'� 3000 kilom�tres d'un exploit retentissant. Le navigateur Fran�ois Gabart (Macif) pointait mercredi avec plus de cinq jours d'avance sur le record du tour du monde en solitaire qu'il pourrait exploser en 43 jours, avec une arriv�e dimanche.

Une racl�e de six jours ! Voil� ce qui attend tr�s probablement le record en cours, �tabli il y a un an par Thomas Coville (Sodebo Ultim') en 49 jours et 3 heures, au terme de cinq tentatives. Coville avait pourtant fait sensation en s'emparant d'un record qui tenait depuis huit ans et en le pulv�risant de huit jours.

Personne n'avait imagin� ce 25 d�cembre 2016 que le record pourrait tomber � peine un an plus tard. Et surtout pas Coville, qui avait lanc� � son arriv�e qu'il pr�f�rait �tre dans la peau de celui qui l'a battu plut�t que dans celle de celui qui va le battre. Un message directement adress� � Gabart qui, avant m�me le retour victorieux de Coville, avait fait savoir qu'il partirait en qu�te de ce record � l'automne 2017.

En septembre, Gabart avait pr�venu que la partie serait ultra serr�e et qu'il serait "peu probable" qu'il r�ussisse. "Il y a quelques routes qui permettent de battre le record mais aucune qui fait moins de 47 jours", avait-il assur�.

Mardi, lors d'une vacation avec son �quipe, le marin de 34 ans a tenu � expliquer pourquoi il allait beaucoup plus vite que ce qu'il avait laiss� entendre.

 

- 'Plut�t chanceux' -

 

"J'avais dit avant le d�part que �a serait dur et que pour battre le record, il faudrait trois param�tres: une bonne m�t�o, un bon bateau et bien naviguer. La m�t�o, on a clairement eu une super fen�tre. M�me si �a s'annonce plus compliqu� sur la fin et que je ne vais pas aller vite sur les trois derniers jours, sur les 41 pr�c�dents, � part la d�pression dans l'Indien, j'aurai �t� plut�t chanceux", a-t-il commenc�.

"Ensuite, le bateau: il va tr�s vite et surtout, il est capable d'aller vite longtemps (...). Enfin, bien naviguer: pour l'instant, je ne vais pas me jeter des fleurs, mais je pense quand m�me avoir fait du bon boulot".

Gabart est parti au large d'Ouessant le 4 novembre. Apr�s avoir pass� l'�quateur dans le sens de la descente avec un l�ger retard sur le record de Coville, il n'a cess� de signer des nouveaux temps de r�f�rence.

Outre le tr�s remarqu� record des 24 heures (la plus longue distance parcourue en 24 heures: 851 milles soit 1576 km), il a battu les temps de passage Ouessant/Bonne-Esp�rance (11 j 20 h 10 min), Ouessant/cap des Aiguilles (11 j 22 h 20 min), Ouessant/cap Leeuwin (19 j 14 h 10 min), Ouessant/cap Horn (29 j 03 h 15 min), Ouessant/�quateur retour (36 j 01 h et 30 min), �quateur/�quateur (30 j 04 h et 45 min) et cap Horn/�quateur (06 j 22 h et 15 min).

Des performances exceptionnelles qui ont un temps laiss� penser qu'il pourrait approcher de tr�s pr�s le record +absolu+ du tour du monde � la voile, �tabli en �quipage le 26 janvier 2017 par Francis Joyon (Idec) pour le troph�e Jules-Verne en 40 jours et 23 heures.

"Ce n'�tait certes pas le but du jeu mais �a ne m'aurait pas d�plu d'arriver dans un temps proche de celui de Francis Joyon en �quipage. La m�t�o ne le permet pas du tout", a-t-il regrett�.

Pour battre le record de Thomas Coville, Gabart, qui affichait mercredi 39 jours de navigation � son compteur, doit arriver avant 13h09 (heure fran�aise) le samedi 23 d�cembre.