Guéret : Un médecin généraliste poursuivi pour non-assistance à personne en péril

4 juin 2020 à 7h46 par Thierry Matonnat

Fait rarissime, un médecin est jugé aujourd'hui par le tribunal correctionnel de Guéret pour non assistance à personne en péril pour ne pas s'être alerté face à la situation de dénutrition d'un enfant décédé en 2013 à Aubusson.

ALOUETTE
Procès du médecin du petit Gabin devant le tribunal de Guéret
Crédit: Alouette | Thierry Matonnat

Sept ans presque jour pour jour après la mort du petit Gabin, le docteur Jean-Louis Vaurs se retrouve aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Guéret. Il lui est reproché de ne pas avoir diagnostiqué la malnutrition de cet enfant de 22 mois mort de faim et de soif en juin 2013 à Aubusson. L’enfant ne pesait que 5,8 kg le jour de son décès soit 3 fois moins qu’un enfant du même âge. Le médecin l’avait examiné à sept reprises sans rien déceler d’anormal.

Les parents de l’enfant avaient été condamnés à 17 ans de réclusion criminelle, le 15 novembre 2019, par la cour d’assises de la Creuse, pour privation de soins ou d’aliments ayant entraîné la mort.

D’ailleurs, lors de leur procès, le médecin de famille qui suivait l’enfant a reconnu en tant que témoin avoir commis « une erreur de diagnostic » malgré plus de 30 ans d'expérience.

Le tribunal devra déterminer si le médecin a choisi délibérément de ne pas intervenir pour sauver le jeune Gabin.

L'association L'enfant bleu-enfance et les parents du petit Gabin se sont portés parties civiles. 

L'audience est programmée ce jeudi à 10h.