Handball féminin : passe d’armes entre les clubs et la fédération pour la reprise du championnat

16 juin 2020 à 12h25 par Fabienne Lacroix

Le 22 août ou le 16 septembre ? Le torchon brûle entre les instances du handball féminin et les présidents de club concernant les modalités du coup d’envoi de la saison 2020/2021.

ALOUETTE
Crédit: Pixabay

Si pour les hommes, les règles sont désormais fixées (le championnat de Starligue devrait reprendre le 23 septembre), en revanche, pour les équipes féminines, le flou reste de mise.

Vendredi dernier, la Fédération Française de handball tablait sur une reprise de la Ligue Butagaz Energie (le championnat féminin avec notamment Nantes, Brest et Chambray) le 22 août, ou, à défaut, un championnat composé de deux poules de chacune sept équipes.

« Simulacre de championnat »

Inconcevable pour plusieurs clubs, dont celui de Nantes. Le NAHB, menace de ne pas engager son équipe professionnelle la saison prochaine.

Dans une lettre publiée sur le site internet du club, le président nantais Arnaud Poinroy s’interroge : « Comment envisager une reprise mi-août alors que les entraînements reprendront début juillet et qu’il faut compter une semaine de tests médicaux post Covid, quatre à six semaines de réathlétisation, une à deux semaines de congés et quatre à six semaines de préparation classique soit entre dix à quinze semaines au total ?? »

Selon le président du NAHB, la moitié des quatorze clubs auraient annoncé qu’ils n’engageraient pas leur équipe professionnelle dans championnat.

On devrait en savoir plus dans les tous prochains jours.