Handball : le championnat se poursuit durant le confinement

4 novembre 2020 à 11h17 par Alexandrine DOUET

La Ligue nationale a rendu sa décision ce mercredi matin.

ALOUETTE
Le nantais Kiril Lazarov lors du match Limoges-Nantes le 25 octobre dernier.
Crédit: Twitter | HBC Nantes

L’instance qui s’est réunie en assemblée générale en visioconférence, a confirmé la poursuite des championnats professionnels, la Lidl Starligue et la Proligue (2e division) jusqu’au 1er décembre.

« Le hand joue sa survie »

La LNH indique dans un communiqué que cette décision a été prise « à une large majorité ». Parmi les arguments avancés, le maintien d’un « minimum de lien social » et l’occasion « d’adresser un message de combativité » au diffuseur beIn Sports, ainsi qu’aux sponsors et aux collectivités.

Selon la Ligue qui suit la demande du gouvernement de poursuivre les activités du sport professionnel, « le hand joue sa survie ».

Les rencontres peuvent ainsi avoir lieu à huis clos.

Le HBC Nantes hostile à la décision

Plusieurs clubs ont d’ores et déjà fait part de leur désaccord. C’est le cas notamment des équipes de Chambéry, Dunkerque ou encore de Nantes. À Nantes, le président Gaël Pelletier évoque dans un premier temps un risque sanitaire pour ses joueurs, le staff et les salariés du club. Il met aussi bien évidemment en avant l’argument économique et préfère mettre à l'arrêt son club plutôt que de jouer dans une salle vide et ainsi engendrer d'importantes difficultés financières, qui auraient de lourdes conséquences sur le reste de la saison dans les prochains mois. Les recettes du club nantais dépendent en effet essentiellement de la billetterie et du partenariat privé.

Le président de la Ligue assure avoir choisi le « moins mauvais des scénarios » et espère un soutien de la part de l'État.