Haute-Vienne : Orange cible de militants anti 5G

7 octobre 2020 à 19h00 par Thierry Matonnat

Dans la nuit de lundi à mardi, un répartiteur de l’opérateur Orange situé à proximité d’un pylône de téléphonie mobile sur la commune de Rancon a été victime d’un incendie qui apparait comme un acte volontaire puisque des inscriptions « anti 5G » ont été relevées sur le site. Plusieurs centaines d’abonnés du Nord de la Haute-Vienne sont depuis sans téléphone ou internet. Orange a déposé plainte.

ALOUETTE
Installations Orange détruites par un incendie à Rancon (Haute-Vienne)
Crédit: Alouette | Thierry Matonnat

Un sabotage

L’acte criminel ne fait aucun doute même si une enquête a été ouverte par la gendarmerie. Les pompiers de Haute-Vienne ont été appelé, dans la nuit du 5 au 6 octobre, pour l’incendie d’un site de téléphonie Orange situé sur les hauteurs de la commune de Rancon, à proximité d’une antenne-relais de téléphonie mobile de l’autre côté de la route et pourtant également incendiée. En plus de plusieurs départs de feu, des inscriptions « anti 5G » ont été retrouvées sur place. L’acte a également été revendiqué par mail auprès du journal Le Populaire du Centre avec les mots « Mort à la 5G ». Contacté, l’opérateur Orange précise que « depuis le mois d’avril et dans l’ensemble des régions, de nombreux actes de vandalisme ont été recensés contre des infrastructures Orange ». Orange indique « déplorer ces actes et porter plainte à chaque fois ».

Dégâts importants

Le bâtiment abritant un répartiteur a été complètement détruit tout comme les équipements et le câblage. Selon Orange, environ 160 lignes téléphones et les services internet de 360 foyers de la commune et des environs sont impactés. Face à l’ampleur des dégâts, les équipes techniques d’Orange du Limousin sont mobilisées depuis hier pour trouver des solutions pour rétablir les lignes et services des habitants de ce secteur. Aujourd’hui, des équipes ont travaillé pour nettoyer le site et préparer l’installation d’un équipement temporaire. 

Compte tenu du contexte général, Orange déclare « avoir pris l’ensemble des précautions nécessaires afin que ses techniciens interviennent en toute sécurité ».

rancon3.jpg (830 KB)

Des équipements se trouvant au pied du pylône de téléphonie mobile et n’ayant rien à voir avec le site Orange (situé en face) ont également été endommagés.

Selon Marie-Ange Magne, députée de la circonscription, interpellée sur Twitter, un « central mobile » va être installé par Orange et fonctionner avant la fin de la semaine.