Hollande ovationné sur le site du CEA à Monts, préservé de la fermeture

11 septembre 2015 à 10h38 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Fran�ois Hollande a �t� ovationn� vendredi au centre du Commissariat � l'�nergie Atomique (CEA) de Monts (Indre-et-Loire) menac� de fermeture et dont il avait d�cid� le maintien fin ao�t, d�cision d�sormais "irr�versible" selon lui.

"J'ai d�cid� d'arr�ter la r�organisation envisag�e et de pr�server le centre Le Ripault pour les prochaines ann�es", a rappel� le chef de l'Etat, assurant que "ce choix est irr�versible", une d�claration que les salari�s ont acclam�e apr�s avoir accueilli le pr�sident en scandant "merci, merci, merci".

"Une analyse sera conduite pour en tirer toutes les cons�quences � l'occasion de la prochaine loi de programmation militaire, en 2019", a cependant ajout� M. Hollande.

L'annonce de la d�cision de maintenir ce site employant quelque 650 personnes avait �t� faite le 28 ao�t � Tours par la ministre des Affaires Sociales, Marisol Touraine, ancienne pr�sidente du conseil g�n�ral d'Indre-et-Loire.

Dans un courrier adress� aux �lus de la r�gion, Fran�ois Hollande pr�cisait avoir demand� au CEA-DAM (Division des applications militaires) de "mettre un terme" � la fermeture du site du Ripault et de "pr�parer, pour la prochaine loi de programmation militaire 2019-2024, une analyse globale de l'�volution des sites du CEA-DAM", comprenant aussi ceux de Bruy�res-le-Ch�tel (Essonne), Dijon-Valduc (C�te d'Or) et Cestas-Le Barp (Gironde).

Le CEA avait annonc� fin avril le transfert des activit�s de recherche sur les mat�riaux, d�pendant de la Direction des applications militaires (CEA DAM), vers son site du Barp, pr�s de Bordeaux (Gironde), d'ici 2019, afin de r�aliser des �conomies. Ce qui devait entra�ner la quasi-fermeture de son site du Ripault, � Monts, au sud de Tours.

A quelques semaines des �lections r�gionales de d�cembre et dans une r�gion, le Centre-Val de Loire, o� la pr�sidence socialiste est menac�e, M. Hollande n'a pas manqu� de souligner que "l'annonce de ce plan avait conduit des �lus et des repr�sentants du personnel � s'interroger � juste raison sur l'avenir du centre de Monts".

Le site du Ripault, o� ont �t� mont�es dans les ann�es 60 les premi�res armes nucl�aires fran�aises, joue toujours un r�le clef dans leur �laboration et leur fabrication mais a d�velopp� parall�lement des activit�s de recherche sur les �nergies nouvelles.

Le pr�sident de la R�publique a poursuivi son d�placement dans la r�gion par une visite de Saint-Michel, l'entreprise qui fabrique les galettes du m�me nom � Contres (Loir-et-Cher). Il devait encore se rendre en fin de matin�e au zoo de Beauval, � l'occasion des 35 ans du parc.

"L'id�e est de montrer que nos territoires ruraux sont aussi des facteurs de d�veloppement �conomique", a soulign� son entourage.

ha/ic/bir

(AFP)