Humanitaire : l'association ASLAV s'engage pour apporter un soutien médical dans le nord du Congo

14 octobre 2019 à 9h31 par Arnaud Laurenti

L'antenne nantaise de l'Association de l'Amour Vivant (ASLAV) lance une levée de fonds pour financer sa prochaine mission : améliorer les conditions sanitaires dans le nord du Congo.

ALOUETTE
Crédit: ASLAV

Basée en Gironde, l'ASLAV est une organisation à but non lucratif qui intervient en République du Congo depuis près de 10 ans et assure la formation et l'accompagnement du personnel médical local auprès de 20 centres de santé partenaires gérés par des congrégations religieuses.

Formations et projets de développement

L'association envoie chaque année des médecins français bénévoles pour assurer la formation des personnels locaux et la pérennité des soins médicaux apportés aux populations. Près de 900 personnes ont été formées dans tous les domaines de la Santé : médecins, infirmières, laborantins, assistants médicaux, ... Une vingtaine de bénévoles se relaient également directement sur le terrain auprès des équipes locales afin de renforcer les capacités d'accueil des différents centres de santé.

ASLAV pirogue congo.jpg (167 KB)

Dans le nord du Congo, certaines consultations sont assurées en pirogue.

L'ASLAV mène également de nombreux projets de développement afin que les populations bénéficient de structures d'accueil adaptées. En 10 ans, l'engagement de l'association a permis la construction de cinq dispensaires au profit des populations défavorisées et autochtones, de cinq centres de santé entièrement équipés, ou encore l'installation de réseaux d'eau potable et d'électricité dans plusieurs régions. L'ASLAV subvient également ponctuellement aux besoins matériels et en médicaments des centres partenaires.

Actions ASLAV depuis 10 ans.PNG (200 KB)

Un nouveau projet dans le nord du Congo

Pour sa prochaine mission, l'ASLAV a décidé de s'engager dans le nord du Congo auprès des populations autochtones, dans la région de la Likouala, avec le soutien de la région Nouvelle-Aquitaine et de l'Ambassade de France notamment.

Le projet vise à améliorer les conditions sanitaires des pygmées, population réputée craintive et difficile d'approche, et mal acceptée par le reste de la population locale. L'association envisage la construction d'un nouveau centre de santé à Ngangania et la rénovation de deux autres centres à Enyellé et d'Epéna, et la formation pendant trois ans des personnels soignants locaux. L'ASLAV prévoit également d'assurer la fourniture en matériels, médicaments et consommables de ces centres de santé. 

Pour mener à bien ses projets, l'association a besoin de dons : plus d'infos en cliquant ici.