Il y a dix ans, le match de tous les records

22 juin 2020 à 6h23 par Denis Le Bars

Mahut/Isner, le match le plus long de l'histoire du tennis a eu lieu il y a dix ans jour pour jour à Wimbledon. Plus exactement, il a commencé il y a dix ans jour pour. Car il ne s'est terminé que trois jours plus tard.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Mahut/Isner, ce devait être un match comme un autre. Un premier tour de tournoi du Grand Chelem sur le court numéro 18 du site de Wimbledon. D'un côté John Isner, un Américain de 2,08 mètres, un des meilleurs serveurs du circuit, 19ème joueur mondial, grand favori du match. Et de l'autre, Nicolas Mahut, 148ème à l'ATP, en manque de résultats mais amoureux du tennis sur gazon. Il avait remporté Wimbledon 10 ans plus tôt en juniors, et avait battu l'Américain en 2008 sur la gazon du Queen's, autre tournoi sur herbe britannique. C'était jusqu'alors leur seule confrontation. 

Déjà un score fleuve en qualification 

Pour le joueur angevin originaire de Beaucouzé, une 148ème place au classement mondial l'oblige à disputer le tournoi de qualification. Il faut gagner trois matchs pour avoir l'honneur de disputer au moins un premier tour sur le gazon de Wimbledon. Au deuxième tour de qualif Mahut bat l'Anglais Bogdanovic après avoir remporté le troisième set 24-22. Une sorte de score prémonitoire. 

Trois jours de match

Situation classique, la rencontre commence le 22 juin en début de soirée. Match serré. A deux sets partout, les deux joueurs se donnent rendez-vous pour le lendemain car il est 21h00 et la nuit tombe. Rien de très original pour l'instant. Le duo franco-américain retrouve le court 18 le lendemain et entament un 5ème set qui, règlement oblige, ne peut pas (à l'époque) se terminer sur un tie-break (un jeu décisif disputé à 6 jeux partout). Pour remporter le match il faut donc gagner le 5ème set avec deux jeux d'écart. Et c'est la que réside le noeud de ce match historique. Les deux joueurs n'arrivent pas à de départager; aucun ne parvient à remporter le service de son adversaire. A 32-32 le duel entre dans l'histoire en devenant le match le plus long jamais disputé. Après 7 heures de jeu pour cette seule deuxième journée, les joueurs n'ont toujours pas réussi à se départager (59 jeux à 59 dans le 5ème set), et la nuit tombe. Un troisième jour de match est donc programmé. Après 1 heure 8 de jeu, l'Angevin finit par flancher. Score final du 5ème set: 70 à 68. Le match a duré 11 heures 5. 

Les records tombent

Outre celui du match le plus long de l'histoire, le duel fait tomber les records. Le plus grand nombre d'aces (216). Le cinquième set le plus long: 8 heures et 11 minutes. Le plus grand nombre de jeux disputés (183). Le plus grand nombre de points (980). A raison d'une moyenne de 9 jeux disputés par set, c'est comme si les deux protaganistes avaient disputé un match en 19 sets ! 

Comment expliquer un tel match ? 

Au tennis, l'organisation des points est faite de telle sorte qu'aucun des joueurs ne puisse être avantagé par des éléments autres que son propre niveau de jeu. Le système de rotation des joueurs tous les deux jeux (changements de côtés) permet d'annihiler tout déséquilibre (vent, soleil, qualité du terrain, public,...). Ainsi, dans l'absolu, deux joueurs de niveaux parfaitement identiques ne peuvent se départager. A Wimbledon, cette année-là, le tirage au sort du premier tour a fait se rencontrer deux joueurs extrêment proches, et aux caractéristiques physiques, mentales et techniques très similaires. 

The longest match.jpg (93 KB)

Sur un mur du court 18 de Wimbledon, "le match le plus long"