Incendie dans un camp militaire en Gironde : 450 hectares brûlés

5 septembre 2020 à 9h10 par Gabriel Macé

L'incendie qui s'est déclaré vendredi dans un camp militaire servant de champ de tir aérien près de Captieux (Gironde) a brûlé environ 450 hectares de végétation basse, a-t-on appris samedi auprès des Services départementaux d'incendie et de secours de Gironde et des Landes.

ALOUETTE
Image d'illustration.
Crédit: Archives

Le sinistre, dont les pompiers n'étaient pas en mesure de préciser l'origine, s'est déclaré dans l'après-midi et a été éteint vers 23h, nécessitant l'intervention d'une cinquantaine de pompiers des deux départements, en plus des moyens d'incendie et de secours présents habituellement sur place.

Pour combattre les flammes dans cet espace non habité et surtout composé de landes et de taillis, les services de secours ont notamment allumé des "feux tactiques" qui ont permis de finir de brûler des parcelles dans des zones rendues inaccessibles aux engins notamment par la présence possible de restes ou débris d'explosifs.

L'incendie n'est pas sorti des limites du camp, un immense terrain de près de 10.000 hectares situé à cheval sur la Gironde et les Landes, dans l'est de la forêt des Landes de Gascogne, et qui sert notamment de lieu d'exercice au tir pour des appareils de l'armée de l'air.

Le camp dit du Poteau, dont le nom officiel est Champ de Tir et Polygone d'Essai (CTPE) de Captieux, est l'un des plus grands centres européens pour les tirs de missiles et les tests d'explosifs.

Les incendies n'y sont pas rares : en mars 2017, 1.300 hectares de végétation avaient été détruits dans l'enceinte du camp et encore 500 hectares en juillet de la même année. Ce dernier incendie avait été déclenché par un tir de missile air-sol selon l'armée.

Cet immense champ de tir est équipé de pares-feux et étroitement quadrillé par une équipe de pompiers, basée 24 heures sur 24 sur le site.

(Avec AFP)