Indre-et-Loire une affaire de bébé secoué devant la cour d’Assises

21 septembre 2020 à 5h21 par Bastien Bougeard

La cour d’Assises d’Indre-et-Loire va juger à partir du 21 septembre deux personnes pour violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Les faits ont été commis entre 2016 et 2017.

ALOUETTE
Crédit: Archive

C’est une affaire de bébé secoué sur laquelle se penche la cour d’Assises d’Indre-et-Loire ce 21 septembre. Deux personnes, la mère et le beau-père de la victime comparaissent dans cette affaire.

Le bébé est décédé en 2017

L’homme est poursuivi pour violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur un mineur de moins de 15 ans par ascendant ou par personne ayant autorité. Sa compagne, elle est citée pour non-dénonciation de mauvais traitements. L’homme a été incarcéré tandis que sa compagne, au moment des faits, est libre sous contrôle judiciaire.

Le compagnon risque 30 ans de réclusion

Les faits se sont produits entre 2016 et 2017 dans le chinonais. Le nourrisson est transporté en urgence le 21 février 2017 vers l’hôpital Clocheville où il décède. Les examens menés sur le corps de la petite victime conduisent à montrer que la mort n’a rien de naturelle. Le bébé aurait subi plusieurs violences. L’homme accusé de violence encourt jusqu’à 30 ans de réclusion criminelle.