Indre : l’usine Safran d’Issoudun réfléchit à des solutions pour voyager malgré le covid-19

22 juillet 2020 à 9h14 par Bastien Bougeard

Le Covid-19 continue de circuler dans le monde. Pourtant, le secteur de l’aérien tente de se relever et de trouver des réponses à la crise qu’il traverse. L’entreprise Safran Seats, qui fabrique des sièges, cherche des solutions pour les compagnies aériennes.

ALOUETTE
Crédit: Safran Seats

Comment voyager en avion alors que le Covid-19 continue de circuler ? C’est la question qui agite le monde de l’aéronautique, durement touché par le confinement et la crise économique qui découle de la pandémie. La solution pourrait peut-être se trouver dans l’Indre, à Issoudun au sein de l’usine Safran seats.

Des propositions en provenance de l’Indre

Le fabricant de siège d’avion a demandé à ses salariés de proposer des idées pour adapter les sièges dans cette période très particulière. « Plusieurs propositions nous sont parvenues, détaille Quentin Munier directeur de l’innovation de la stratégie chez Safran Seats. Certaines d’entre elles nous sont venues d’Issoudun ». L’objectif est de trouver des solutions pour continuer à voyager alors que la promiscuité est importante : « Notamment dans les classes économiques » souligne Quentin Munier.

Paroi virucide, pédale pour incliner le siège

Concrètement, plusieurs cas de figures ont été envisagés : « Dans un cas extrême, pour incliner le siège, nous pouvons imaginer appuyer sur une pédale contre un bouton actuellement, détaille Quentin Munier. Mais c’est très lourd comme procédure, car il faudrait homologuer le siège et changer les sièges en cabine ». Autre solution, installer une paroi virucide : « Qui peut être fixée au dossier ». Si ces solutions doivent dans un premier temps répondre à de nouveaux problèmes posés par le covid-19, Safran n’exclut pas que ces dispositifs soient pérennisés à l’avenir.