Infos

Indre : le département débloque 450 000 euros pour relancer le tourisme

04 mai 2021 à 10h38 Par Bastien Bougeard
Crédit photo : Wikimedia - croquant

Comme l’an passé, le conseil départemental de l’Indre et l’agence d’attractivité viennent en aide au secteur du tourisme qui n’en finit plus d’être ébranlé par la crise sanitaire. 450 000 euros sont débloqués pour mener 3 opérations séduction.

Bis repetita pour le secteur du tourisme. Les acteurs de la filière espèrent sauver la saison 2021 grâce à l’été. Pour ce faire, régions, départements et villes volent, une nouvelle fois, au secours de la filière. Dans l’Indre, le département met sur la table 450 000 euros pour vanter la destination.

3 opérations pour fidéliser et attirer

“Les acteurs de la filière nous ont dits l’année dernière qu’on avait permis de bien passer l’été” se remémore Christian Bodin, le président de l’agence d’attractivité de l’Indre. Sauf que cette année, l’agence va chercher à fidéliser les touristes qui ont déjà sillonné les routes de l’Indre. “Nous mettons en place une opération Parrain-Filleul. Pour le parrain, nous allons recontacter les personnes qui sont passées dans l’Indre en 2018. Nous leurs proposons de revenir et nous demandons de recommander la destination à un ami par exemple, qui sera donc leur filleul”. Les deux parties obtiendront alors des réductions de 50 % sur l’hébergement pour deux nuitées et des chèques loisirs et restaurants d’un montant de 20 euros chacun.

Séduire les télétravailleurs

Un jeu de hasard sera organisé sur les réseaux sociaux de l’agence d’attractivité de l’Indre. Il s’agit d’un bandi-manchot (les machines à sous où il faut avoir trois symboles identiques pour gagner). À la clef, 500 séjours dans l’Indre avec des réductions pour les hébergements, mais aussi des chèques à faire valoir dans les restaurants. Enfin le troisième axe de travail : attirer les télétravailleurs. “Nous préparons une offre qui sera commercialisée le 25 mai, détaille Christian Bodin. Ce pack qui sera vendu par l’agence d’attractivité, il comprendra un accès à un tiers-lieux (espace de co-working), un hébergement et une offre de restauration. Cette offre est disponible du lundi au vendredi hors période vacances scolaires”.

Avec ces trois opérations, l'agence d'attractivité et le conseil départemental espèrent des retombées financières de l'ordre de 1,5 million d'euros.