L’avenir de La Halle devant le tribunal de commerce ce lundi

29 juin 2020 à 7h12 par Nicolas Mezil

Le tribunal de commerce de Paris doit se prononcer ce lundi sur les offres de reprise déposée pour la marque de vêtements et de chaussures La Halle, en redressement judiciaire depuis le 2 juin.

ALOUETTE
Le magasin du centre-ville d'Angers serait menacé de fermeture.
Crédit: Capture d'écran Google Maps

25 offres pour la reprise de 607 magasins sur les 830 que comptent La Halle. Le tribunal de commerce de Paris doit se prononcer ce lundi sur l’avenir de l’enseigne de chaussures et de vêtements, placée en redressement judiciaire le 2 juin dernier. Quelques repreneurs sont bien connus. Il s’agit notamment du groupe breton Beaumanoir, de Chausséa, Besson, Lidl ou encore Carrefour.

Casse sociale à craindre dans l’Indre

L’inquiétude est forte chez les 500 employés des deux centres logistiques de La Halle, dans l’Indre. L'un se situe à Issoudun et gère les flux de chaussures, l'autre est à Montierchaume pour les vêtements. Une seule offre de reprise aurait été présentée pour les transformer en dépôt de déstockage. Une offre qui ne prévoirait de sauver qu’une cinquantaine de salariés.

Les magasins de chaussures principalement concernés

Selon les informations de Business Insider, ce seraient, en réalité, 289 magasins La Halle qui feraient les frais de ces reprises. Ce chiffre représente plus d’un tiers des sites de la marque. Plus de 80 % de ces fermetures concernerait des magasins vendant des chaussures, le reste se répartissant entre des magasins mixtes ou spécialisés dans le secteur de l’enfance. 10 magasins seraient menacés en Bretagne, dont un à Lorient et un autre à Brest. 14 dans le Centre-Val-de-Loire, 33 en Nouvelle-Aquitaine dont un à La Rochelle et 16 en Pays-de-la-Loire, dont un à Angers, un deuxième à Guérande et un autre à Mayenne.