La Creuse en situation d'alerte sécheresse

22 juillet 2020 à 16h59 par Thierry Matonnat

La préfète de la Creuse a pris un arrêté portant l’ensemble du département en zone d’alerte avec des mesures provisoires de restrictions de l'usage de l'eau pour préserver les débits et la qualité de l’eau des cours d’eau creusois.

ALOUETTE
La Creuse passe en situation d'alerte à l'issue du Comité Eau
Crédit: Alouette | Thierry Matonnat

Lors de dernier Comité Eau, il a été établi que le contexte météorologique estival fait désormais apparaître des signes précurseurs de sécheresse. Dans un communiqué la préfecture de la Creuse indique que  "la situation a rapidement évolué durant les deux dernières semaines sans pluie avec des épisodes venteux ayant pour conséquence d’augmenter l’évaporation au niveau du couvert végétal, celle des milieux aquatiques et des zones humides et la sécheresse des sols. Les indicateurs concernant les débits des cours d’eau affichent des témoins d’alerte.

Baisse du niveau des cours d'eau

Selon la préfecture, les débits de tous les cours d'eau enregistrent une tendance à la baisse. "Les bassins versants les plus touchés sont ceux de la Creuse amont (Felletin), de la Rozeille et de la Gartempe. Cette dernière avait pourtant enregistré un débit égal à 170 % de sa moyenne mensuelle sous l’influence des pluies du mois de juin. L’influence de l’absence des pluies sur les 20 premiers jours de juillet est très nette sur l’ensemble avec des débits qui s’affichent à la baisse avec des valeurs médiocres pour la saison".

Un arrêté pour préserver la ressource

Même si pour l'instant il n'y a pas de tension notable sur l'alimentation en eau potable, la préfète de la Creuse a pris un arrêté portant l’ensemble du département de la Creuse en zone d’alerte et établissant des mesures de restriction destinées à préserver les usages prioritaires et en particulier l’approvisionnement en eau potable et l’abreuvement du bétail. Ces mesures à destination des particuliers, des collectivités ou des entreprises visent à limiter les usages de l’eau. Le lavage des véhicules, le lavage des voiries terrasses balcons, l’arrosage des pelouses, des espaces verts, des jardins potagers est interdit entre 8h00 et 20h00 tout comme l’irrigation des pépinières et vergers. Le remplissage des piscines est aussi soumis à condition.

La situation étant susceptible d’évoluer rapidement dans les prochains jours, la préfète n'exclut pas de durcir les mesures de restrictions d'usage si les débits des cours d'eau venaient encore à se détériorer.