Lactalis et Materne sanctionnés pour entente sur le prix des compotes

19 décembre 2019 à 9h22 par Nicolas Mezil

L’Autorité de la concurrence a sanctionné six fabricants de compotes pour entente sur les prix entre octobre 2010 et janvier 2014. Montant total des amendes : 58,3 millions d’euros. Parmi les entreprises visées : Materne, filiale du groupe fromager Bel et Lactalis pour la société Délis SA qu’elle a rachetée en 1995.

ALOUETTE
Les compotes Materne vendues en restauration et sous marque distributeurs sont concernées.
Crédit: Facebook Materne France

Ils vont devoir payer plusieurs millions d’euros d’amende. Six transformateurs de fruits ont été épinglés pour entente sur le prix des compotes, par l’Autorité de la concurrence qui par « d’un cartel d’envergure nationale ». Les produits ont été vendus sous les marques des distributeurs et en restauration sur une période allant d’octobre 2010 à janvier 2014.

Des amendes de 9,5 et 13,5 millions d'euros

Parmi les entreprises sanctionnées : Materne, une filiale du groupe fromager Bel qui possède des laiteries dans la Sarthe et en Mayenne, et Délis/Vergers de Châteaubourg qui appartient à Lactalis, basée à Laval, depuis 1995.

Ainsi, Materne devra s’acquitter d’une amende de 13,585 millions d’euros et Lactalis de 9,466 millions d’euros. Dans un communiqué, le groupe mayennais « se réserve le droit de faire appel ». Quant à Materne, la direction a d’ores et déjà annoncé qu’elle contesterait cette sanction en appel.