Langouët : l'arrêté anti-pesticides suspendu

27 août 2019 à 11h12 par Fabienne Lacroix

Le tribunal administratif de Rennes a décidé de suspendre l'arrêté anti-pesticides mis en place en Ile-et-Vilaine sur la commune de Langouët.

ALOUETTE
Un tracteur déversant des pesticides dans un champ
Crédit: PublicDomainPictures.net

Le maire, Daniel Cueff, avait pris le 18 mai dernier un arrêté municipal pour interdire l'utilisation des pesticides à moins de 150 mètres des habitations de sa commune.

La préfecture d'Ile-et-Vilaine avait aussitôt demandé la suspension de ce texte, sous prétexte que c'est à l'Etat et non pas au maire de prendre des décisions sur l'utilisation de produits phytosanitaires, y compris au nom du principe de précaution.

Le juge des référés du tribunal administratif de Rennes avait été saisi le 22 août. Il a rendu sa décision ce mardi. 

Le maire fait appel

Le juge Pierre Vennéguès invoque dans son ordonnance "le moyen tiré de l'incompétence du maire de Langouët pour réglementer l'utilisation des produits phytopharmaceutiques sur le territoire de sa commune" qui est "propre à créer un doute sérieux quant à la légalité de l'arrêté contesté".

Le maire de Langouët a annoncé son intention de faire appel de cette décision et a appelé les autres maires ruraux à prendre un arrêté similaire au sien.

"Pour faire bouger les lignes, pour protéger les habitants, il faut peut-être désobéir un peu", a estimé Daniel Cueff, affirmant avoir reçu des "milliers de messages de soutien".

"Beaucoup de maires sont interpellés par leurs habitants. Il va falloir trouver une solution", a-t-il ajouté.

(avec AFP)