Le couvre-feu pris par la ville de Cholet, illégal ?

23 avril 2020 à 5h41 par Marie PIRIOU

Le tribunal administratif de Nantes doit examiner aujourd’hui le couvre-feu pris par la ville de Cholet.

ALOUETTE
Crédit: Archives

La Ligue des droits de l’homme a déposé un recours pour que l’arrêté municipal signé par le maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, soit annulé. Rappelons que le couvre-feu mis en place à Cholet a lieu entre 21h et 5h du matin depuis un mois. "Ce n’est pas une question de tranquillité publique", selon le président de la Ligue des droits de l’homme dans le Maine-et-Loire à Ouest-France.

La LDH conteste tous les arrêtés

La Ligue des Droits de l’homme conteste tous les arrêtés imposant un couvre-feu pris par des maires en France. C’est le cas aussi par exemple à La Roche-sur-Yon ou Arras. Le tribunal administratif de Nantes jugera donc ce jeudi matin, à partir de 10h30, la validité des arrêtés du maire de Cholet concernant le couvre-feu.