Le CSA demande à Canal+ de cesser sa diffusion en clair

20 mars 2020 à 11h15 par Arnaud Laurenti

Le gendarme de l'audiovisuel n'aurait pas apprécié la décision de Canal+ de passer intégralement en gratuit. Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel donne à la chaîne cryptée jusqu'au 31 mars pour cesser sa diffusion totale en clair.

ALOUETTE
Crédit: CSA

Selon le compte Twitter Destination Ciné qui cite comme source La Correspondance de la Presse, le CSA estime que l'opération que Canal+ a lancée "ne peut être que limitée dans la durée car elle est de nature à altérer l'équilibre entre les chaînes payantes et les chaînes gratuites". La chaîne à jusqu'au 31 mars pour se mettre en conformité.

Le CSA n'a pas été averti

Selon La Correspondance de la Presse, le président du CSA Roche-Olivier Maistre aurait écrit un courrier à Canal+ pour "s'étonner" de ne pas avoir été averti. Le gendarme de l'audiovisuel estime que la mesure prise par la chaîne cryptée "est de nature à remettre en cause la chronologie des médias et elle pose des questions vis-à-vis des autres diffuseurs et des ayants droit".

Selon le média spécialité, Canal+ pourrait dès ce vendredi décider de "resserrer" son dispositif : les déclinaisons des chaînes pourrait repasser en crypté et la diffusion gratuite prendra fin le 31 mars - contre le 15 avril à l'origine.

Par ailleurs la soirée Disney prévue pour le lancement de Disney+ en France le 24 mars ne sera finalement diffusée que sur Canal+ Family.