Le dossier du Bugaled Breizh devant la justice britannique

25 novembre 2019 à 7h50 par Marie PIRIOU

La justice anglaise ouvre aujourd’hui sa procédure de l’Inquest sur le naufrage du Bugaled Breizh qui a causé la mort de 5 marins en 2004 dans les eaux internationales.

ALOUETTE
Le 15 janvier 2004, le chalutier de Loctudy avait mystérieusement sombré au large du Cap Lizard, emp

La justice française avait prononcé un non-lieu dans l’affaire du Bugaled Breizh en 2016. C’est ce qui permet à la Grande Bretagne de se pencher à partir d’aujourd’hui sur ce drame.

Rappelons que le 15 janvier 2004, le chalutier de Loctudy (29) avait mystérieusement sombré au large du Cap Lizard. En une trentaine de secondes, le Bugaled Breizh avait coulé emportant avec lui les cinq marins qui se trouvaient à bord. Trois corps avaient été retrouvés en zone française et les deux autres en zone britannique.

L’affaire n’avait pas trouvé d’issue en 2016 puisque la justice française n’a pas su dire ce qui s’était produit.

Peu d’espoir pour les familles des marins disparus

Comme cette affaire est désormais close en France et que deux des cinq corps ont été retrouvés dans les eaux britanniques, la justice anglaise peut désormais se saisir du dossier. D’où l’'Inquest' qui débute ce lundi à Truro. Il s’agit d’une audience publique qui va durer 15 jours. Il y aura des lectures de témoignages et des témoins vont être auditionnés au tribunal. Le tribunal qui va étudier 4 hypothèses notamment l’implication d’un sous-marin, un accident de pêche et une collision de surface. Rappelons que deux exercices militaires, mobilisant des sous-marins, se déroulaient près de la zone du naufrage du Bugaled.

Mais les familles des deux victimes concernées ont reçu leur lettre de convocation seulement mardi dernier selon le Télégramme. Elles n’iront pas à Truro.