Le FC Nantes condamne l’attaque qui s’est déroulée après le match face à Toulouse

31 mai 2021 à 14h24 par Antoine Judit

Alors que le FC Nantes s’est maintenu à l’arraché ce dimanche, une trentaine de supporters cagoulés se sont introduits dans la Beaujoire après le match et s’en sont pris à des salariés du club.

ALOUETTE
Crédit: Capture d'écran | Twitter - FC Nantes

Alors que le FC Nantes s’est maintenu à l’arraché ce dimanche, une trentaine de supporters cagoulés se sont introduits dans la Beaujoire après le match et s’en sont pris à des salariés du club.

Malgré le maintien, la tension est encore très palpable à Nantes. En conflit avec la direction, certains supporters se sont introduits dans la Beaujoire après le barrage face à Toulouse. Ils s’en sont pris à des salariés du club. Une serveuse a été légèrement blessé.

Le club vient de condamner l’attaque dans un communiqué : "Cette escalade de la violence est plus qu’inquiétante. Ces agissements irresponsables et inacceptables doivent être condamnés avec la plus grande sévérité."

Le dimanche 23 mai, en marge de la dernière journée contre Montpellier, des centaines de supporters s’étaient réunis dans un champ pour "enterrer le FC Kita". Hier soir, deux agents du clubs (Bakari Sanogo et Mogi Bayat) auraient déterré ce cercueil et l’ont ramené à la Beaujoire. On ne sait pas si cette action est liée aux attaques qui ont eu lieu ensuite.

Le club a annoncé qu’une plainte serait déposée auprès du procureur de Nantes. Si le club jouera en Ligue 1 la saison prochaine, les vacances seront mouvementés du côté de la maison jaune et verte.