Le maire de Poitiers retire son arrêté anti-pesticides

8 octobre 2019 à 5h38 par Nicolas Mezil

Alain Claeys a décidé, ce lundi, de retirer le texte qui avait provoqué la colère des agriculteurs. La préfète de la Vienne lui avait envoyé un courrier vendredi pour lui demander ce retrait, jugeant l’arrêté illégal.

ALOUETTE
Alain Claeys, maire de Poitiers
Crédit: Archives

L’arrêté anti-pesticides signé par le maire de Poitiers le 30 septembre ne s’appliquera donc pas. Alain Claeys évite ainsi un recours de la préfecture devant le tribunal administratif. La préfète l’avait alerté sur l’illégalité du texte.

Toutefois, le maire affirme vouloir laisser l’arrêté à disposition de la préfecture et en faire ainsi une contribution à un débat de santé publique.

Un nouvel arrêté pour les particuliers

Mais Alain Claeys ne compte pas s’arrêter là. Un nouvel arrêté sera signé « dans les prochains jours », a-t-il annoncé ce lundi en conférence de presse. Ce texte rappellera l’interdiction faite aux particuliers d’utiliser et même de conserver des pesticides, comme le Roundup.

Ce lundi, l’ANSES, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, a publié une enquête selon laquelle les trois quarts de Français ont conservé des pesticides interdits chez eux.

Une collecte des pesticides en novembre

Une campagne de collecte de ces produits sera lancée en novembre, avec des points de déstockage installés dans les quartiers. Pour ceux qui ne pourront pas se déplacer, des agents pourront se déplacer à domicile pour récupérer les pesticides interdits.