Le monde affiche son soutien à la France, touchée au coeur par les attentats

14 novembre 2015 à 18h17 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

D�p�t de fleurs, minutes de silence et b�timents illumin�s aux couleurs fran�aises. Les t�moignages de solidarit� se sont multipli�s dans le monde apr�s les attentats � Paris, d�nonc� par des responsables politiques et religieux, des artistes, sportifs et anonymes du monde entier.

Seule note discordante apr�s ces attaques sans pr�c�dent qui ont fait 128 morts, revendiqu�es par le groupe Etat islamique, le pr�sident syrien Bachar al-Assad a estim� que la France avait contribu� � l'"expansion du terrorisme" en intervenant dans le conflit syrien.

Sur l'une des principales places de Florence, l'immense reproduction du David de Michel-Ange portait un bandeau noir au bras, un drapeau fran�ais � ses pieds. Les joueurs de foot de l'�quipe toscane de Livourne sont entr�s sur le terrain avec un drapeau tricolore, entonnant la Marseillaise, comme c'est pr�vu pour tous les matchs ce week-end en Italie.

Apr�s l'antenne de la tour du World Trade Center � New York, �rig�e sur le site du 11-Septembre et l'immense tour CN � Toronto, l'embl�matique Op�ra de Sydney a �t� illumin� en bleu blanc rouge, tout comme la Porte de Brandebourg � Berlin.

A Londres, les fontaines de Trafalgar Square ont �t� illumin�es de bleu, blanc et rouge et le drapeau fran�ais projet� sur la fa�ade du prestigieux mus�e de la National Gallery.

Un fleuriste � Oslo a distribu� des dizaines de roses aux passants pour qu'ils puissent les d�poser devant l'ambassade de France toute proche. Et � Kiev, le pr�sident Petro Porochenko et ses ministres se sont rendus � l'ambassade � pied, des fleurs � la main.

A Madrid, des centaines de personnes ont observ� une minute de silence, avant que la maire et la foule ne chante l'hymne fran�ais. Fleurs et bougies s'accumulaient dans l'apr�s-midi devant le consulat de France situ� dans la grande rue pi�tonne d'Istanbul.

- 'Nous pleurons avec vous' -

Les dirigeants europ�ens ont assur� � la France qu'ils combattraient le terrorisme � ses c�t�s.

"Nos pens�es et nos pri�res vont au peuple fran�ais. Nous ferons tout ce qui est possible pour aider", a d�clar� le Premier ministre britannique David Cameron. Et la reine Elizabeth II s'est dite "profond�ment choqu�e et attrist�e".

"Nous pleurons avec vous", a dit la chanceli�re allemande Angela Merkel aux Fran�ais, auquel elle a promis de "mener le combat ensemble contre ces terroristes".

"Comme tous les Italiens, je sais aujourd'hui que les terroristes ne vaincront pas", a affirm� le Premier ministre italien Matteo Renzi, son homologue espagnol Mariano Rajoy proclamant: "Aujourd'hui nous sommes tous la France".

Le pr�sident am�ricain Barack Obama avait r�agi vendredi soir en assurant que ces attentats "ne sont pas seulement une attaque contre Paris" mais "contre toute l'humanit� et nos valeurs universelles". Il a cit� --en fran�ais-- la devise r�publicaine "Libert�, Egalit�, Fraternit'.

A Vienne o� il participe � une r�union internationale sur la Syrie, le ministre russe des Affaires �trang�res Sergue� Lavrov a estim� que les attentats "justifient" d'intensifier la lutte contre le groupe EI.

Plusieurs pays d'Afrique, certains eux-m�mes frapp�s par l'extr�misme islamiste, ont exprim� leur solidarit�, le pr�sident nig�rian Muhammadu Buhari d�non�ant "les attentats barbares" et son homologue malien Ibrahim Boubacar Keita faisant observer une minute de silence.

Le pr�sident iranien Hassan Rohani a report� un voyage pr�vu en Europe, qualifiant les attentats de "crimes contre l'humanit'.

En visite � Paris, le pr�sident tunisien B�ji Ca�d Essebsi, dont le pays a �t� r�cemment frapp� par plusieurs attentats, a condamn� ces attaques "barbares".

L'imam de la mosqu�e Al-Azhar, plus haute institution de l'islam sunnite, Ahmed Al-Tayeb, a appel� "le monde entier � s'unir pour faire face � ce monstre" du terrorisme. Le Comit� des grands oul�mas, autorit� religieuse supr�me en Arabie saoudite, a jug� "contraires � l'islam" les sanglants attentats.

Le pape Fran�ois, "boulevers', a d�nonc� des attentats "inhumains".

- #PrayForParis -

De nombreuses c�l�brit�s du sport et du spectacle se sont exprim�s sur les r�seaux sociaux, partageant le mot-di�se #PrayForParis.

"Mon coeur se brise pour Paris", a twitt� l'acteur Arnold Schwarzenegger. "Je prie pour Paris", a �crit, en fran�ais, l'actrice am�ricaine Eva Longoria. "Que Dieu prot�ge ceux qui font face au danger d'illumin�s arm�s", a r�agi l'auteur de livres policiers Stephen King.

"Mes pens�es et mes pri�res pour tous", a twitt� Justin Bieber, en sortant de sc�ne.

"Nous sommes tous UNIS. Priez pour la paix. A Paris et partout dans le monde", a assur� Madonna. "Choqu�, triste et en col�re, nous sommes tous des Parisiens aujourd'hui", a r�agi le musicien britannique Peter Gabriel.

Le groupe de rock irlandais U2 s'est dit "d�vast' et a annul� les deux derniers concerts pr�vus ce week-end dans la plus grande salle couverte de Paris.

Michel Platini, pr�sident de l'UEFA, s'est dit "boulevers'. "Toute mon affection et tout mon soutien � la France et aux Parisiens", a twitt� le champion de tennis espagnol Rafael Nadal, en fran�ais dans le texte.

burs-at/phv/ger

(AFP)