Le préfet des Deux-Sèvres communique sur l'arrivée de 25 migrants

10 février 2016 à 10h24 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Le communiqu� : "Mardi 9 f�vrier 2016, 25 migrants en provenance de l?agglom�ration de Dunkerque ont �t� accueillis dans deux communes des Deux-S�vres :

�   3 familles irakiennes d?origine kurde (16 personnes au total), dans des maisonnettes de type F3 dont la commune de Melle est propri�taire, situ�es sur la commune limitrophe de Saint L�ger de la Martin�re ;

�   2 familles, l?une de nationalit� iranienne et l?autre de nationalit� irakienne (9 personnes au total) dans les locaux de l?ancien �tablissement d'h�bergement pour personnes �g�es d�pendantes (EHPAD) appartenant � l?Arm�e du Salut, sur la commune de la Mothe Saint-H�ray.

Ce sont ainsi 13 enfants qui b�n�ficient de cet accueil.

 

Ces 5 familles se sont d�clar�es volontaires pour quitter le campement, o� elles vivaient dans des conditions de tr�s grande pr�carit� pour rejoindre un � centre d?accueil et d?orientation �. Pendant une p�riode transitoire d?au moins plusieurs semaines, elles pourront b�n�ficier d?un h�bergement digne, d?un suivi sanitaire et d?une aide � l?orientation dans leur parcours migratoire, organis� avec les services de la pr�fecture des Deux-S�vres et de l?office fran�ais de l?immigration et de l?int�gration (OFII). Elles pourront effectuer une demande d?asile en France ou dans un autre pays europ�en ou b�n�ficier d?un retour aid� vers leur pays d?origine.

Depuis le mois d?octobre dernier, ce dispositif de mise � l?abri de migrants volontaires dans des centres d?accueil et d?orientation a �t� mis en place partout en France par le minist�re de l?Int�rieur et le minist�re des affaires sociales afin de faire face � la crise migratoire que connaissent actuellement plusieurs villes du littoral du Nord-Pas de Calais.

D�s leur arriv�e dans les centres d?accueil et d?orientation mardi soir, en pr�sence du secr�taire g�n�ral de la pr�fecture des Deux-S�vres, des maires des communes ou de leurs repr�sentants, de l?office fran�ais de l?immigration et de l?int�gration (OFII), de la direction d�partementale de la coh�sion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), ces familles ont �t� prises en charge par des associations locales volontaires � qui la Pr�fecture a confi� le soin d?accompagner ces migrants."