Les ados accros aux écrans, moins au sport

22 novembre 2019 à 7h07 par Fabienne Lacroix

L’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé estime que 4 adolescents sur 5 dans le monde ne pratiquent pas assez d’activité sportive. La faute aux écrans.

ALOUETTE
Les ados français se classent 110èmes sur 146 pour le manque d’activité physique.
Crédit: www.pxhere.com

Fortnite plutôt que le foot, Snapchat plutôt que la natation.

Selon l’étude, publiée vendredi par l’OMS, plus de 80 % des adolescents scolarisés dans le monde sont devenus sédentaires et ne font pas assez de sports.

L’OMS s’est basée sur les données recueillies dans 146 pays entre 2001 et 2016 auprès de 1.6 million d’élèves.

Les écrans de plus en plus présents

Ce manque d’activité s’explique principalement par l’arrivée des écrans dans le quotidien des adolescents.

Selon les auteurs de l’étude, le manque d’activité physique reste un problème très courant chez les adolescents et met en danger leur santé actuelle et future.

Un mode de vie physiquement actif pendant l’adolescence est bon pour la santé : il améliore la forme cardiorespiratoire et musculaire ainsi que l’état des os et la santé cardiométabolique, et a des effets positifs sur le poids. Des données de plus en plus nombreuses tendent aussi à indiquer que l’activité physique améliore le développement cognitif et la socialisation.

Pour profiter de ces bienfaits, l’OMS recommande aux adolescents d’avoir une activité physique modérée à intense pendant au moins une heure chaque jour.

Les filles moins actives que les garçons

Autre enseignement de cette étude : le nombre de garçons ne faisant pas assez d'activité physique a légèrement baissé entre 2001 et 2016, passant de 80% à 78%, mais il n'y a eu aucun changement chez les filles, le chiffre restant proche de 85%.

Dans la plupart des pays, l'écart entre la part de garçons et de filles s'est même creusé.

Pour des "motifs culturels", les filles sont souvent moins poussées à pratiquer un sport ou une activité physique telle que se rendre en vélo à l'école.

Les écarts entre genres les plus importants ont été observés en Irlande et aux Etats-Unis..

Il n'y a que quatre pays au monde où les filles scolarisées sont plus actives que les garçons: Tonga, Samoa, Zambie et Afghanistan.

La région où les jeunes sont les plus inactifs est l'Asie-Pacifique, aussi bien pour les garçons que pour les filles. La prévalence la plus faible était observée dans les pays riches pour les garçons et en Asie du Sud pour les filles.

Selon l'OMS, les adolescents devraient accumuler au moins 60 minutes par jour d'activité physique d'intensité modérée à soutenue.