Les organisateurs du Hellfest portent plainte contre des sites revendant des Pass

13 février 2019 à 10h16 par Rédaction Alouette

Le président de l'association Hellfest Productions a annoncé ce vendredi soir sur Facebook qu'il allait porter plainte contre plusieurs plateformes qui revendent sur Internet des Pass 3 jours pour l'édition 2019 du festival de métal.

ALOUETTE

Les Pass 3 jours mis en vente ce mercredi matin se sont arrachés en moins de deux heures. Mais plus tard dans la journée, les organisateurs du Hellfest ont découvert que plusieurs sites internet proposaient ces Pass à la vente, à des prix plus élevés.

Victime de son succès mais pas seulement

La pénurie rapide de ces Pass avait provoqué la colère des fans qui n'avaient pas pu s'en procurer. C'est dans un communiqué publié ce vendredi soir sur Facebook que le président et directeur de l'association Helfest Productions, Ben Barbaud, a donné des explications. "Nous comprenons la frustration qu'a pu engendrer cette vente éclair pour de nombreux fans (...) Tout un tas de raisons expliquent le phénomène de mercredi dernier mais pas celle de la théorie du complot qui verrait notre association pactiser avec ces sites de revente frauduleux (Viagogo, Stubhub, etc?) que nous avons toujours rejetés malgré leurs appels du pied !", écrit-il.

Ben Barbaud affirme que le festival est victime de son succès, attirant de plus en plus de spectateurs mais aussi "des acheteurs individuels peu scrupuleux, voyant en lui, une bonne occasion de se faire de l?argent sur votre/notre dos."

Certaines plateformes internet ciblées

C'est ce marché parallèle que les organisateurs du Hellfest entendent attaquer. "Ces revendeurs individuels placent ces billets sur différentes plateformes de revente dites de "second marché". Ces plateformes ne donnent évidemment aucune information quant à l?identité de ces revendeurs, ce qui rend le tracking de ces pass remis en vente extrêmement difficile", explique Ben Barbaud sur la page Facebook du Hellfest.

Le patron du festival annonce donc que "l?association vient en ce jour [vendredi, ndlr] de déposer plainte contre ces sites, qui à défaut d?être considérés comme des revendeurs, sont au moins les complices de ces agissements en proposant aux revendeurs individuels d?être mis en relation avec de potentiels acheteurs".

Ben Barbaud ajoute, enfin, que les remarques "quant à la mise en vente et à ses éventuelles améliorations (...) ont été entendues", laissant entendre une amélioration du système pour les prochaines années.