Les recours contre le parc éolien Yeu-Noirmoutier rejetés

29 janvier 2020 à 7h06 par Nicolas Mezil

Plusieurs associations avaient déposé des recours, probablement les derniers, contre les autorisations d’exploitation et les bases de maintenance des éoliennes prévues au large des îles d’Yeu et de Noirmoutier. Les juges ont suivi l’avis du rapporteur public et les ont rejetés.

ALOUETTE
Crédit: Archives

C’est un pas de plus vers la concrétisation du projet de parc éolien des îles de Noirmoutier et d’Yeu. La cour administrative d’appel de Nantes a validé ce vendredi l’autorisation d’exploitation de la préfecture et les bases de maintenance portuaire.

L’étude d’impact et les mesures de compensation validées

Ces bases doivent être installées à l’Herbaudière sur l’île de Noirmoutier, et Port-Joinville sur l’île d’Yeu. Les associations visaient aussi l’étude d’impact. Une étude jugée convaincante par les juges avec des mesures de compensation ou d’évitement prescrites.

Un parc de 62 éoliennes

Il y a deux mois, la justice administrative avait validé déjà la concession d’utilisation du domaine public maritime pour 40 ans. 62 éoliennes doivent être installées, elles se trouveront à 12 kilomètres de l’île d’Yeu, 17 de Noirmoutier et 21 de Notre-Dame-de-Monts sur le continent.