Maine-et-Loire : une enquête ouverte après une fête clandestine payante dans un château

26 mai 2021 à 6h01 par Alexandrine DOUET

​Présenté comme un rassemblement familial, l’événement a réuni plus de 400 personnes durant le week-end de la Pentecôte.

ALOUETTE
Crédit: Pixabay

La fête était organisée près de Segré, dans la commune de Montguillon, au sein du château de Bouillé-Théval. Une trentaine de gendarmes de Segré-en-Anjou Bleu et de l’escadron départementale de sécurité routière sont intervenus dans la nuit de samedi à dimanche.

Entre 80 et 150€ l’entrée

Selon le quotidien Ouest-France, l’organisateur serait le fils du propriétaire des lieux. Ce dernier aurait affirmé avoir organisé « une fête de famille », des fiançailles en l’occurrence. Mais la plupart des personnes présentes n’avait aucun lien familial ni même amical. Les convives venaient de toute la France ainsi que des Pays-Bas et d’Allemagne. Et pour participer à l’événement qui avait été relayé sur les réseaux sociaux, il fallait payer : entre 80 et 150€.

Les gendarmes avaient bouclé le secteur avec l’installation de barrages. Une vingtaine de personnes ont été verbalisées pour détention de drogues ou encore pour conduite sous l’emprise de stupéfiants.

L’organisateur devra lui aussi payer une amende pour l’organisation d’une fête privée sans respect des règles sanitaires en vigueur. Il devrait aussi être poursuivi pour travail dissimulé et probablement pour mise en danger de la vie d’autrui.

Rappelons que le 16 décembre dernier, toujours dans le Maine-et-Loire, à Verrières-en-Anjou, les gendarmes étaient également intervenus pour un mariage qui avait réuni jusqu’à 180 personnes.