"Marble Mania" : le concours de billes débarque sur TF1 !

25 juin 2021 à 11h05 par Arnaud Laurenti

Après les dominos sur M6, place aux billes sur TF1 ! "Marble Mania" sera diffusé en prime-time ce vendredi soir avec Camille Combal et Yoann Riou à la présentation.

ALOUETTE
Crédit: TF1

Jeux de construction, courses de billes ou dominos qui tombent à la chaîne : les divertissements inspirés par des jeux d'enfants ou de société envahissent le petit écran, une tendance au côté régressif qui permet de rassembler toute la famille devant la télévision.

Après le succès cet hiver de "Lego Masters", basé sur le célèbre jeu de briques et qui a réuni 3,6 millions de téléspectateurs en moyenne, M6 a récidivé jeudi en lançant "Domino Challenge", diffusé en première partie de soirée.

Et TF1 réplique dès ce vendredi, sur un terrain de jeu similaire, avec une émission basée sur des courses de billes, "Marble Mania".

"Marble Mania s'inscrit dans un été que l'on voulait fun et familial, très divertissant et qui favorise au maximum l'écoute conjointe", avec toute la famille qui se rassemble devant l'écran, explique Julien Degroote, directeur du développement des contenus du groupe TF1.

"Visuellement spectaculaire"

Une tendance qui s'appuie sur l'engouement pour les programmes de divertissement et le visionnage en famille, favorisé par la pandémie de Covid-19 et les périodes de confinement.

"Ce n'est pas un hasard si tous ces formats sortent en ce moment", estime Julien Degroote. "Le confinement a été un temps de reconnexion intense entre les parents et les enfants", comme le prouve aussi le succès des films de Louis de Funès ou des jeux de société ces derniers mois.

Et pour lui, leur arrivée s'inscrit plus largement dans un retour vers la "télé doudou" ou la "télévision bienveillante", dit-il.

Mais c'est aussi la forte dimension visuelle de ces programmes, de nature à capter l'attention des téléspectateurs, qui séduit les chaînes.

"Marble Mania c'est visuellement spectaculaire, c'est très fort et assez unique", fait valoir Julien Degroote.

Dans un paysage audiovisuel saturé d'images, "aujourd'hui il y a clairement une prime à la nouveauté, avec une offre riche entre les chaînes (historiques), les chaînes de la TNT et les plateformes, et face à tant d'offres les choses visuellement impactantes" peuvent faire la différence, dit-il.

Une tendance internationale

La France n'est pas le seul pays à miser à fond sur le divertissement.

Selon une étude publiée en juin par Glance, filiale internationale de Médiamétrie, portant sur 87 chaînes dans 11 pays, les divertissements ont représenté 35% des programmes diffusés sur les tranches les plus regardées, d'août 2020 à janvier 2021.

Et les jeux sont la catégorie de divertissements qui se développe le plus : ils ont représenté 18% des divertissements recensés dans l'étude, contre 14% en 2019, "une augmentation significative et qu'on constate dans l'ensemble des pays étudiés", selon Candice Alessandra de Glance, qui a piloté ce rapport.

(avec AFP)