Marchés : les communes s’organisent

28 mars 2020 à 7h30 par Thierry Matonnat

Afin de prévenir la propagation du Coronavirus, le gouvernement a pris un décret fermant des marchés ouverts depuis mardi. Cependant, les préfets peuvent après avis du maire, accorder une dérogation pour les marchés alimentaires qui répondent à un besoin d’approvisionnement de la population, notamment en milieu rural, si les conditions de leur organisation garantissent la santé publique et à condition que ces marchés ne rassemblent pas plus de 100 personnes. Des règles que la commune de Jarnages avait anticipées dès la semaine dernière.

ALOUETTE
Des règles sanitaires strictes permettent de maintenir le marché
Crédit: Vivre à Jarnages

Comment maintenir les marchés dans les villages ?

A Jarnages, petite commune creusoise de moins de 500 âmes, l’association Vivre à Jarnages qui organise le marché dominicale a mis en place tout un dispositif préventif. Le maire de la commune, Vincent Turpinat, explique que seuls les producteurs de pays sont présents sous la halle. Le flux de clients a été organisé avec une seule entrée. Le placier régule l’accès : il veille à ce qu’il n’y ait pas plus d’un client par stand. Des stands espacés les uns des autres par plusieurs mètres. Les clients doivent se désinfecter les mains avec du gel hydro-alcoolique mis à disposition. Bref, tout est mis en œuvre pour que le marché puisse se tenir.

Écouter Vincent Turpinat

Il faut dire que dans les petites communes rurales comme Jarnages, le marché est le seul moyen avec la supérette pour faire ses courses alimentaires en cette période de confinement. De plus, cela permet aux petits producteurs locaux d’écouler leurs produits.

placier.jpg (221 KB)