Meurtre d'Orvault : de nouvelles fouilles dans le Finistère ce mardi

2 avril 2019 à 6h55 par Rédaction Alouette

<p>Plus de 2 ans après le meurtre de la famille Troadec, et la découvert de fragments de corps dans le Finistère, les enquêteurs reprennent les fouilles à Pont-de-Buis.</p>

ALOUETTE

Un peu plus de deux ans apr�s le meurtre de la famille Troadec, � Orvault, pr�s de Nantes, les enqu�teurs reprennent ce mardi les fouilles dans la ferme du meurtrier pr�sum�, � Pont-de-Buis. Des fragments des corps des quartres membre de la famille Troadec y ont d�j� �t� d�couverts.

 

Des recherches n�cessaires � l'enqu�te

"C'�tait pr�vu, on ne savait pas la date mais c'�tait la suite logique des op�rations" men�e dans le Finist�re en mars, a d�clar� � l'AFP Me Lo�c Cabioch, avocat de Lydie Troadec, la compagne de l'auteur pr�sum�, mise en examen pour "modification de l'�tat des lieux d'un crime" et "recel de cadavres" dans cette affaire.

Le 12 mars, Hubert Caouissin avait �t� transport� dans sa propri�t�, o� des morceaux de corps avaient �t� d�couverts peu apr�s les faits. L'arme du crime n'avait en revanche pas �t� retrouv�e. "Il a montr� une zone qui jusqu'� pr�sent n'avait pas �t� fouill�e donc on va v�rifier", a pr�cis� Me Cabioch.

Ces nouvelles fouilles peuvent aider � "trouver des �l�ments ou des restes" appartenant aux �poux Troadec et � leurs deux enfants, a d�clar� � l'AFP Pierre Senn�s, procureur de la R�publique de Nantes.

Les op�rations d�marreront mardi et pourraient se prolonger plusieurs jours, selon Me C�cile de Oliveira, avocate de la famille de Brigitte Troadec.

Les enqu�teurs seront sur place mais pas le suspect, a pr�cis� Me Cabioch. La dur�e des fouilles d�pendra des d�couvertes �ventuellement r�v�l�es gr�ce aux engins de chantier r�quisitionn�s pour l'occasion, a-t-il ajout�.

Que pourraient r�v�ler ces fouilles ? "�a pourrait �tre les f�murs, les cr�nes, les bassins... On a tellement peu d'�l�ments que tout est possible", pr�cise Me Cabioch.

Hubert Caouissin, ancien ouvrier d'�tat de l'arsenal de Brest, sans ant�c�dents judiciaires, a reconnu les meurtres de Pascal et Brigitte Troadec, 49 ans, et de leurs deux enfants, �g�s de 21 et 18 ans dans leur maison, tu�s � coups de pied de biche sur fond de guerre d'h�ritage.

Il a avou� les avoir d�membr�s puis avoir fait dispara�tre les corps, en les br�lant dans un four ou en les enterrant dans cette propri�t� o� il vivait avec son fils et sa compagne Lydie Troadec.

Une reconstitution doit par ailleurs �tre organis�e en sa pr�sence le 29 avril dans la maison de la famille Troadec � Orvault (Loire-Atlantique).

 (avec AFP)