Migrants de Saint-Herblain : opération de police ce mardi

8 octobre 2019 à 6h02 par Arnaud Laurenti

De nombreux policiers sont mobilisés depuis 6h30 ce matin devant le gymnase Jeanne-Bernard à Saint-Herblain qui accueille depuis plusieurs mois des centaines de migrants.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Le dispositif est important : de nombreux policiers sont déployés depuis tôt ce matin aux abords du gymnase Jeanne-Bernard, afin de préparer l'évacuation des lieux.

Opération de recensement, prise en charge des personnes fragiles, évacuations

La préfecture semble avoir pris la décision d'expulser les près de 800 personnes actuellement accueillies sous le toit du gymnase. Une décision qui fait suite au décès d'un réfugié la semaine dernière, et aux nombres injonctions de la justice, des associations et d'élus de Saint-Herblain. Sur place, la situation est devenue extrêmement précaire et dangereuse. 

Ce mardi matin, les policiers procèdent au recensement des réfugiés en vue de leur évacuation. Selon Presse Océan, les migrants les plus fragiles vont être pris en charge en priorité tandis que les personnes déboutés du droit d'asile doivent être conduites en centre de rétention, avance Ouest France.

La question de l'accueil des migrants restent problématique : le gymnase Jeanne-Bernard accueillait à l'origine une partie des réfugiés évacués du square Daviais.

Dans une tribune publiée lundi dans Libération, treize maires dont ceux de Nantes et Rennes appelaient l'Etat à trouver une solution "pérenne" pour l'accueil des migrants.

La Police Nationale 44 précise que 49 migrants ont été "mis à l'abri". Des bus transportant plusieurs demandeurs d'asile ont quitté le gymnase dans la matinée.