Morbihan : Elle se cachait dans la salle de sieste de la garderie pour se shooter à l’héroïne

23 octobre 2019 à 13h24 par Clovis Canivenc

Licenciée pour s’être droguée durant l’exercice de ses fonctions, une animatrice de Ploërmel (Morbihan) contestait la sanction devant le tribunal administratif de Rennes.

ALOUETTE
Illustration d'une seringue.
Crédit: Archives

Les faits remontent au 16 mai 2017, comme le relate France 3 Bretagne. Une animatrice scolaire de Ploërmel était surprise par sa directrice en train de se shooter à l’héroïne dans la salle de sieste de la garderie.

Une sanction « disproportionnée »

Après avoir immédiatement reconnu les faits, la jeune femme était suspendue de ses fonctions le soir même. À la suite de son passage en conseil de discipline un mois plus tard, elle était licenciée.

Une sanction qu’elle jugeait « disproportionnée » et qu'elle contestait donc devant le tribunal administratif de Rennes. L’animatrice estimait également que le conseil de discipline qui avait étudié son dossier n’était pas impartial. Des contestations rejetées par le tribunal administratif, qui a confirmé son licenciement en ajoutant que les faits reprochés étaient d’une « particulière gravité ».