Nantes : le premier dimanche des soldes perturbé par une action anticapitaliste

13 janvier 2020 à 9h53 par Alexandrine DOUET

Les manifestants ont visé la Fnac et les Galeries Lafayette qui étaient exceptionnellement ouvertes hier pour le premier week-end de soldes.

ALOUETTE
La FNAC de Nantes visée par une action de militants anti-consommation et opposés au travail le diman
Crédit: Archives

Une cinquantaine de personnes ont investi les locaux des deux enseignes hier après-midi.

Contre le travail dominical

Ce dimanche après-midi, les militants se sont dans un premier temps dirigés vers la FNAC, située place du Commerce.  Ils se sont regroupés au niveau des caisses pour interpeller les clients et déclamer des slogans anticapitalistes. Afin d’éviter tout débordement, la direction a décidé de fermer les portes de l’enseigne plus tôt que prévu.

Les manifestants qui ne comptaient pas en rester là, ont ensuite pris la direction des Galeries Lafayette où les échanges avec les clients ont été cette fois beaucoup plus tendu. Là encore, le directeur qui n’a pas souhaité faire appel aux forces de l’ordre, a choisi de baisser le rideau prématurément.

Rappelons que la préfecture de Loire-Atlantique avait pris un arrêté pour permettre aux commerces nantais d’ouvrir exceptionnellement ce dimanche, en ce premier week-end de soldes d’hiver avec pour objectif de réduire les pertes de chiffres d’affaires, consécutifs aux manifestations de ces derniers mois.