Naufrage de la SNSM aux Sables-d’Olonne : journée d’hommage un an après le drame

8 juin 2020 à 5h59 par Alexandrine DOUET

Le 7 juin 2019, trois sauveteurs de la SNSM avaient péri en mer lors d’une opération de sauvetage, en pleine tempête Miguel.

ALOUETTE
Élus, amis et famille se sont réunis sur les lieux du drame
Crédit: Twitter | Préfet de Vendée

L’émotion était encore très présente hier, un an après le naufrage du canot de la SNSM, dans lequel sept marins bénévoles avaient pris place pour porter secours à un pêcheur en détresse.

En comité restreint

Ils s’appelaient Alain Guibert, Yann Chagnolleau et Dimitri Moulic. Le 7 juin 2019, les trois hommes, sauveteurs de la SNSM sont morts noyés après avoir tenté de porter secours à un marin pêcheur qui avait pris la mer malgré l’annonce de la tempête Miguel. Leur canot de sauvetage, le Patron Jack Morisseau pris dans les flots déchaînés s’était alors retourné au large de la plage de Tanchet. Leurs quatre coéquipiers avaient eux réussi à regagner le rivage.

La journée d’hommage a débuté hier matin à 9h30 au cimetière de l’Herbaudière où sauveteurs de la SNSM, pompiers, gendarmes mais aussi représentants politiques du département et de la Ville des Sables-d’Olonne se sont réunis autour du monument des Péris en mer. À midi, les sablais ont été invités à se recueillir au moment où les clochers des églises de la ville ont sonné la glas.

Enfin à 17 h, une cérémonie en toute sobriété et sous le soleil, s’est tenue non loin des lieux du drame, devant la stèle érigée en hommage aux trois sauveteurs disparus. Des fleurs ont été déposées par les familles des victimes, les quatre rescapés du naufrage et par les élus. Le préfet Benoît Brocard a notamment déposé une gerbe au nom d’Élisabeth Borne, la ministre des Transports et de la Transition écologique. Une minute de silence a été observée avant le retentissement des cornes de brume déclenchées par des canots de la SNSM et le lancement de fusées par de nombreuses embarcations présentes dans la baie. La baie qui a été survolée par un hélicoptère de la Marine nationale durant cette cérémonie à laquelle la population n’était pas conviée en raison des mesures sanitaires. Des anonymes avaient toutefois tenus à être présents. Ils étaient ainsi rassemblés derrières les barrières de sécurité installées deux cents mètres plus loin. 

Le 13 juin 2019, moins d'une semaine après le drame, Emmanuel Macron était venu aux Sables-d'Olonne pour rendre hommage aux trois marins disparus. Le Chef de l'État leur avait alors remis la Légion d'honneur à titre posthume.