Notre-Dame : plus de 800 millions de dons, Macron veut rebâtir en 5 ans

17 avril 2019 à 15h10 par Rédaction Alouette

<p>Alors que les dons atteignaient déjà les 800 millions d'euros mardi, le Chef de l'Etat a fixé l'objectif de rebâtir la cathédrale en 5 ans.</p>

ALOUETTE

Reconstruire la cath�drale d'ici � cinq ans, c'est l'objectif fix� par Emmanuel Macron qui s'exprimait mardi soir � la t�l�vision, au lendemain de l'incendie qui a ravag� Notre-Dame. La totalit� de son Conseil des ministres sera consacr� au dossier, ce mercredi, avant que toutes les cath�drales de France ne sonnent � 18H50.

Une structure fragilis�e, une enqu�te qui ne fait que d�buter

L'incendie de la cath�drale lundi soir a soulev� une vague d'�motion plan�taire et suscit� un afflux de dons pour financer une reconstruction qui s'annonce titanesque.

"Nous reb�tirons la cath�drale plus belle encore et je veux que ce soit achev� d'ici cinq ann�es", a dit le chef de l'Etat au cours d'une allocution t�l�vis�e de moins de six minutes mardi soir � l'Elys�e.

Lundi soir, apr�s avoir annul� une allocution o� il devait annoncer ses mesures pour r�pondre � la crise des "gilets jaunes", Emmanuel Macron avait d�j� promis de "reb�tir" Notre-Dame, monument historique le plus visit� en Europe, en lan�ant une grande souscription nationale.

Mercredi, le Conseil des ministres sera enti�rement consacr� � l'incendie de la cath�drale.

Les quelque 400 pompiers, mobilis�s pendant une quinzaine d'heures, ont �teint le feu dans la matin�e de mardi. Les portes ouvertes de Notre-Dame d�voilaient une sc�ne de d�solation: en s'effondrant, le toit, la charpente et la fl�che ont jonch� l'int�rieur de la cath�drale de monceaux de d�bris calcin�s. Les deux tours embl�matiques de la fa�ade ouest ont en revanche �t� �pargn�es, et le coq de la fl�che a �t� retrouv�.

Selon le secr�taire d'Etat � l'Int�rieur Laurent Nu�ez, le sauvetage de l'�difice vieux de plus de 800 ans s'est jou� "� un quart d'heure, une demi-heure pr�s". "Globalement, la structure tient bon" mais des "vuln�rabilit�s ont �t� identifi�es notamment au niveau de la vo�te", a-t-il soulign�.

L'enqu�te, qui a commenc� alors que l'incendie faisait encore rage, s'oriente vers "la piste accidentelle", selon le procureur de Paris, R�my Heitz.

Une trentaine de t�moins - des ouvriers pr�sents lundi et des employ�s charg�s de la s�curit� de l'�difice - ont d�j� �t� entendus et d'autres le seront mercredi, a indiqu� le parquet.

"Nous avons aujourd'hui pr�s de 50 enqu�teurs qui sont mobilis�s et nous �tudierons tout et toute la v�rit� sera faite", a d�clar� le ministre de l'Int�rieur Christophe Castaner.

Julien Le Bras, le patron d'Europe �chafaudage, une des soci�t�s pr�sentes sur le site, a assur� que toutes les proc�dures de s�curit� "avaient �t� respect�es".

[scald=10328:full {"link":"https:\/\/gigarama.ru\/notredame\/?fbclid=IwAR2Xe3XFuAeUWN-ZG-Sp2gDtOYgS670ZI9RIwe9ToD1spSpCOS75n6EUJCk","linkTarget":""}]
Notre-Dame vue du ciel | GIGARAMA.RU

 

D�j� 800 millions d'euros de dons

Face � ce chantier qui s'annonce colossal, les contributions commen�aient d�j� � affluer, lundi soir, d'Apple � la Banque centrale europ�enne en passant par des milliers d'anonymes, atteignant au moins 800 millions d'euros.

La famille Pinault a promis 100 millions d'euros. Le groupe LVMH et la famille Arnault, premi�re fortune de France, ont eux donn� 200 millions, de m�me que la famille Bettencourt-Meyers et le groupe L'Or�al. Total a offert 100 millions. Martin Bouygues a promis de verser 10 millions d'euros.

La mairie de Paris a d�bloqu� 50 millions d'euros et a d�j� accueilli plusieurs oeuvres qui ont pu �tre sauv�es des flammes. Anne Hidalgo a l'intention d'organiser "une grande conf�rence internationale des donateurs".

La pr�sidente de la r�gion Ile-de-France Val�rie P�cresse a allou� 10 millions d'euros d'"aide d'urgence" pour les premiers travaux.

De leur c�t�, les sept d�partements franciliens de la petite et grande couronne ont annonc� qu'ils allaient d�bloquer 20 millions d'euros, issus d'un Fonds de Solidarit� d'Investissement Interd�partemental.

Dans l'Ouest aussi, la solidarit� s'organise : le d�partement du Morbihan pr�voit de r�unir 1 millions d'euros, tandis que les villes de Tours et Ch�teauroux vont respectivement donner 20 000 et 10 000?. 

En Vend�e, le parc du Puy du Fou a mis en vente des billets pour une Cin�sc�nie sp�ciale, le 7 juin. Les fonds r�colt�s seront revers�s � la Fondation du Patrimoine.

 

Les cloches tinteront � 18H50

Le drame continuait mardi de provoquer une vive �motion sur le globe.

En Angleterre, les cloches des �glises ont r�sonn� dans la soir�e, tandis que celles des cath�drales fran�aises tinteront mercredi � 18H50, "heure du d�but de l'incendie � Notre-Dame", a indiqu� la Conf�rence des �v�ques de France.

Plusieurs chefs d'Etat ont exprim� leur solidarit�. Le pr�sident Donald Trump a adress� ses "condol�ances" � Emmanuel Macron, son homologue russe Vladimir Poutine a �voqu� "un tr�sor inestimable de la culture europ�enne" et le pr�sident chinois Xi Jinping s'est dit "profond�ment attrist'.

Le b�timent est mondialement connu pour son architecture mais aussi gr�ce au chef-d'oeuvre de Victor Hugo, "Notre-Dame de Paris", roman maintes fois adapt� au cin�ma, notamment par les studios Disney, ou en com�die musicale. Le livre �tait mardi en t�te des ventes sur Amazon.

Cet incendie intervient au premier jour des c�l�brations de la Semaine sainte qui m�ne � P�ques, principale f�te chr�tienne.

L'�glise Saint-Sulpice accueillera les offices jusqu'� samedi, tandis que la messe de P�ques sera c�l�br�e dimanche en l'�glise Saint-Eustache, a annonc� le dioc�se de Paris.

Toutes les cath�drales de France feront sonner leurs cloches � 18h50 ce mercredi, heure � laquelle l'incendie s'est d�clar� � Notre-Dame lundi soir.

 

(avec AFP)