Nouvelles règles pour le chômage partiel

25 juin 2020 à 6h33 par Alexandrine DOUET

Le dispositif a été dévoilé ce mercredi lors d’une réunion à l’Élysée avec les partenaires sociaux.

ALOUETTE
Représentants des syndicats et patronat ont été de nouveau reçus par le Chef de l'État.
Crédit: Twitter | Élysée

Les leaders syndicats et patronaux ont été reçus par Emmanuel Macron, trois semaines après le lancement de la concertation pour « sauver l’emploi ».

Entrée en vigueur le 1er juillet

À partir de mercredi prochain, le dispositif de chômage partiel mis en place depuis le début de la crise sera prolongée. Pour une durée maximale de 2 ans, il permettra d’indemniser les salariés à 84% du salaire net avec un reste à charge de 15% pour les entreprises. Le système est destiné essentiellement aux secteurs les plus sévèrement touchés par la crise sanitaire : le tourisme ou encore les secteurs de l'aéronautique et de l'automobile.

Quant au dispositif de chômage partiel classique, à compter du 1er octobre, il sera pris en charge par l’État à hauteur de 72% du salaire net – 60% du brut – avec une compensation à hauteur de 60% pour les entreprises. Cette fois, la durée maximale sera de six mois.

L’Unédic a annoncé récemment anticiper la destruction de 900.000 emplois cette année en raison de l'épidémie de Covid-19 et des conséquences du confinement sur l'économie.

Le mois dernier, au moins 7,8 millions de salariés auraient été placés en chômage partiel tandis que 4,6 millions de demandes d’indemnisation ont été déposées.