Rebondissement dans l'enquête sur la disparition du petit Jonathan il y a 14 ans en Loire-Atlantique

5 avril 2018 à 15h57 par Rédaction Alouette

<p><span style="color:#000000"><span style="font-size:14px"><span style="font-family:arial,helvetica,sans-serif">Le corps de l'enfant de 10 ans avait été retrouvé un mois après sa dispatition dans un étang de Guérande</span></span></span></p>

ALOUETTE

 La gendarmerie va lancer vendredi un nouvel appel � t�moins dans l'enqu�te sur le meurtre non �lucid� en 2004 de Jonathan, 11 ans, quatorze ans apr�s sa disparition en Loire-Atlantique, a-t-on appris jeudi de source proche de l'enqu�te, confirmant une information de Ouest-France.

Jonathan, originaire du Cher, avait disparu dans la nuit du 6 au 7 avril 2004 d'un centre de vacances de Saint-Br�vin-les-Pins, pr�s de Saint-Nazaire. Son cadavre avait �t� d�couvert quelques semaines plus tard, le 19 mai, ligot� et lest� d'un parpaing dans un �tang proche de Gu�rande, � 25 km du lieu de l'enl�vement.

Le gar�on aurait �t� s�questr� un mois avant d'�tre tu� par suffocation aux alentours du 6 ou 7 mai et immerg� dans l'�tang. Son corps ne pr�sentait ni de trace de coups, ni de violence sexuelle.

L'affaire, confi�e � la section de recherches de la gendarmerie de Rennes, a mobilis� pendant des ann�es et � temps plein une cellule d'une dizaine d'enqu�teurs. Des centaines de pr�l�vements ADN ont �t� effectu�s, mais jusque-l� sans avanc�e d�cisive.

Selon Ouest-France, des "�l�ments nouveaux" seraient apparus ces derniers mois, d'o� ce nouvel appel � t�moins.

En 2011, d�j�, la gendarmerie et le parquet de Saint-Nazaire avaient voulu "r�veiller les m�moires et obtenir de nouveaux t�moignages", apr�s la d�couverte d'une s�rie d'agressions sexuelles dans des centres de vacances de la fa�ade Atlantique, entre 1982 et 1998.

Outre cette piste locale, plusieurs hypoth�ses, notamment celle d'un tueur en s�rie allemand, ont �t� �tudi�es.

La justice et la gendarmerie avaient recouru en 2008, et pour la premi�re fois en France, � un site internet d�di�, comportant notamment des images des lieux o� Jonathan avait disparu, des endroits qu'il avait visit�s une semaine avant sa disparition et du lieu o� son corps avait �t� retrouv�. Ce site a depuis �t� d�sactiv�.