Redécoupage des régions : une cagnotte en ligne pour financer un sondage

30 mars 2021 à 12h05 par Alexandrine DOUET

Trois Collectifs « À la bretonne », « Décidons en Vendée » et « Unis pour un Grand Val de Loire » sont à l’initiative de cette cagnotte Leetchi lancée à quelques semaines des élections régionales et départementales.

ALOUETTE
Crédit: alabretonne.com

Les uns réclament un retour de la Loire-Atlantique en région Bretagne tandis que les autres demandent un rattachement de la Vendée à la Nouvelle Aquitaine ainsi que la création d’une grande région Val de Loire réunissant la Mayenne, la Sarthe et le Maine-et-Loire.

Élargissement du périmètre de la consultation 

Jusqu’à présent, ce sont essentiellement les partisans de la réunification de la Bretagne qui se sont fait entendre via diverses actions. En 2018, une pétition réclamant une consultation par référendum des électeurs de Loire-Atlantique avait recueilli 105 000 signatures. Depuis décembre dernier, le drapeau breton (le Gwenn Ha Du) flotte sur la façade de l’hôtel de ville de Nantes. La question s’est aussi invitée ces dernières semaines au cœur des conseils municipaux, à Rennes, Nantes et à Brest notamment.

Mais aujourd’hui, les militants décident d’élargir le débat à l’ensemble de la région Pays de la Loire. Parce que si la Loire-Atlantique rejoint la Bretagne, on peut aussi imaginer une nouvelle répartition pour les autres départements de la région.

Et le moment n’est pas choisi au hasard puisque nous sommes à quelques semaines des élections régionales et départementales. Le scrutin est pour l'heure prévu en juin, sous réserve de modification selon l'évolution de la situation sanitaire du pays. L’occasion était toute trouvée pour relancer le débat sur le découpage des régions, 5 ans après la réforme territoriale mise en œuvre sous la présidence de François Hollande.

10 000 € nécessaires

« À la bretonne » s’est associé à deux collectifs d’habitants des Pays de la Loire récemment constitués « Décidons en Vendée » et « Pour un Grand Val de Loire » pour demander un soutien financier afin de lancer un sondage. Le 27 mars, une campagne de financement participatif a été lancée via la plateforme Leetchi.

Au moins 10 000€ sont nécessaires pour permettre l’organisation d’une telle consultation dont la réalisation serait confiée à l’institut IFOP.