Réforme assurance-chômage : Ce qui change au 1er novembre

31 octobre 2019 à 10h19 par Clovis Canivenc

La nouvelle réforme de l’assurance-chômage entre en vigueur ce vendredi 1er novembre. Avec un durcissement des règles sur l’ouverture des droits.

ALOUETTE
La réforme de l'assurance-chômage entre en vigueur ce vendredi 1er novembre.
Crédit: Facebook

3,4 milliards d’euros d’économies d’ici fin 2021. C’est l’objectif du gouvernement avec sa réforme de l’assurance-chômage, qui entre en vigueur ce vendredi 1er novembre. Ces nouvelles mesures doivent également permettre de réduire le nombre de chômeurs de 150 000 à 250 000 personnes en trois ans.

Un durcissement de l’accès aux droits

Pour rentrer dans les clous de ses objectifs, le gouvernement durcit les règles de l’accès aux droits. Pour ouvrir des droits aux allocations, il faudra désormais avoir travaillé au minimum 6 mois sur les 24 derniers (36 derniers pour les plus de 53 ans). Jusqu’alors il fallait justifier de 4 mois de travail sur les 28 derniers. Selon l’Unédic, cette réforme concernera 710 000 personnes.

Une refonte des droits rechargeables

Le seuil de rechargement des droits va augmenter au 1er novembre. Jusqu’à présent, il suffisait de travailler un mois pour voir sa durée d’indemnisation prolonger d’autant. Désormais, ce sont six mois qui seront nécessaires pour obtenir un rechargement des droits. Soit la nouvelle période nécessaire pour ouvrir des droits.

De la nouveauté pour les démissionnaires et les indépendants

Cette réforme intègre également des nouveautés. Notamment, l’ouverture des droits à l’assurance-chômage pour les démissionnaires, mais sous condition. Il faudra avoir travaillé pendant cinq ans au sein de la même entreprise avant de démissionner et avoir un projet de reconversion professionnelle.

Concernant les indépendants, ils bénéficieront d’une indemnisation forfaitaire de 800€ pendant six mois, suite à une liquidation judiciaire. Ils devront tout de même justifier d’un revenu, via cette activité, de 10 000€ par an sur les deux dernières années.

Une consultation sur les effets de la réforme

Les associations et les syndicats sont vent debout face à cette réforme. L’association Solidarités nouvelles face au chômage et ses partenaires (CFDT, Unsa, ATD Quart Monde…) ont lancé cette semaine une consultation sur les effets de la réforme. Les premiers résultats seront publiés le 1er avril 2020, avant l’entrée en vigueur de la seconde salve de la réforme. Les résultats complets sont attendus au 1er janvier 2021.