Infos

Relocalisation de 2.500 agents des finances dans des villes moyennes

01 octobre 2020 à 14h19 Par Thierry Matonnat
On connait les 50 villes qui vont accueillir des fonctionnaires des services des finances
Crédit photo : Ministère des Finances | economie.gouv.fr

Hier, le Ministère des Finances a dévoilé une première liste de 50 communes retenues pour accueillir des fonctionnaires des services des finances sur leur territoire. Sur le Grand-Ouest, une dizaine de villes vont bénéficier de cette relocalisation de certains services : Angoulême, Chateaubriant, Châteauroux, Fontenay-le-Comte, Guéret, Guingamp, Laval, Limoges, Morlaix ou Redon.

Le gouvernement souhaite relocaliser 6.000 agents de la fonction publique d'Etat dans les prochaines années. En octobre 2019, Bercy avait lancé un appel à candidatures en vue de sélectionner les communes intéressées par cette décentralisation. Plus de 400 avaient répondu et 50 ont été retenues en janvier dernier. 

50 villes

Hier matin, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance et Olivier Dussopt, ministre délégué en charge des Comptes publics, ont reçu à Bercy la cinquantaine de maires concernés pour leur annoncer officiellement la nouvelle. Les agents arriveront progressivement sur les sites déconcentrés à partir de 2021.

Volontariat

Bercy précise que cette relocalisation se fera sur la base du volontariat pour les agents. Ces derniers bénéficieront d’un accompagnement renforcé, sur le plan professionnel, personnel et financier. La constitution des nouveaux services s’opérera au rythme des départs « naturels » des agents (départs à la retraite, mutation, promotion…) dans les services concernés des métropoles. L’installation se fera progressivement de 2021 à 2024.

Services de soutien

C’est le développement des outils numériques, du travail à distance, de la dématérialisation qui a permis de penser autrement les métiers. Les services qui vont s‘installer dans les 50 communes seront des services, différents des services de proximité des finances publiques connus par les usagers. Il s’agira de services de soutien, qui travailleront à distance pour d’autres services des métropoles. C’est pourquoi ils n’accueilleront pas de public. Ils comprendront de 20 à 50 agents.

Attractivité

Pour la cinquantaine de villes concernées par cette première liste, c’est une vraie chance d’accueillir des fonctionnaires et leur famille sur des territoires qui en ont besoin mais qui ont des nombreux atouts pour séduire les futurs candidats au déménagement de Paris vers la province.

Carte des 50 villes concernées

cartereloc.jpg (306 KB)