Saint-Malo : les élèves masqués apprennent à lire avec un "chuchoteur"

20 novembre 2020 à 5h03 par Marie PIRIOU

Coup de projecteur sur l’initiative d’une institutrice de CP qui a imaginé un dispositif pour permettre à ses élèves d’apprendre à lire sans être gênés par le port du masque.

ALOUETTE
Les élèves apprennent à lire avec leur chuchoteur, sans être gênés par leur masque.
Crédit: Béatrice Laviéville

Le port du masque dès l’âge de 6 ans fait débat. Pour certains, cela rend notamment compliqué l’apprentissage de la lecture. En Bretagne, à Saint-Malo, Béatrice Laviéville, professeur d’une classe de CP à l’école Jean-Marie de la Mennais, a décidé de mettre au point un chuchoteur. C’est un dispositif ressemblant à un combiné de téléphone, conçu à base de deux coudes de tuyauterie en plastique et d’un raccord. Il facilite la lecture avec le port du masque. "Il y a quelques années, j’ai travaillé avec des enfants qui étaient en situation de handicap, en difficultés scolaires. Certains enfants n’entendaient pas forcément les sons dans les mots ou ils avaient du mal à s’entendre lorsqu’ils les lisaient. Il y avait ce système qui existait, que j’ai utilisé aussi avec des enfants dyslexiques dans d’autres écoles", explique l'institutrice.

1,30 euros le chuchoteur

Béatrice Laviéville a voulu adapter ce dispositif à tous les élèves de CP de son école lorsqu’elle a appris l’obligation du port du masque dès 6 ans : "penser à sa bouche qui touche le masque et en même temps se concentrer sur ce que je dis, cela fait beaucoup". Après avoir consulté son mari et son père, bricoleurs, l’institutrice s’est rendue dans un magasin de bricolage. Elle a contacté l’autre professeur de CP et son directeur, partants tous les deux, d’autant plus qu’il s’agit d’un dispositif facile à fabriquer et peu coûteux : 1,30 euros l’unité.

Resized_20201113_134352_573.jpeg (150 KB)

"C’était la fête !"

Les enfants ont accueilli le chuchoteur avec beaucoup d’entrain : "déjà, j’ai été surprise. Lorsque les enfants sont arrivés avec leur masque, ils étaient ravis. Et quand je leur ai proposé le chuchoteur, c’était la fête !" Et les professeurs ne s’y attendaient pas mais le chuchoteur a permis de faire baisser le niveau sonore de la classe : "au moment où les élèves se mettent à lire, d’habitude, en classe de CP, on a un volume sonore qui est assez impressionnant parce qu’ils ont besoin de s’entendre pour lire donc ils parlent assez fort. Et comme les voisins parlent fort aussi, cela fait un petit brouhaha dans toute la classe. Et c’est même un peu pénible parce qu’ils doivent encore plus se concentrer sur ce qu’ils disent. Alors que là, avec le chuchoteur, ils sont vraiment obligés de baisser d’un ton, parce que s’ils parlent trop fort, ils s’entendent très fort dans l’oreille en direct".

D’autres professeurs en France ont été séduits par cet outils et ils l’ont à leur tour adopté.