Sécurité : pas de menace terroriste en Indre-et-Loire

6 novembre 2019 à 12h29 par Bastien Bougeard

La préfecture d'Indre-et-Loire a levé sa vigilance concernant un risque "sérieux" d'attentat dans le département. Le parquet de Tours a lui ouvert une enquête pour des faits de droits communs.

ALOUETTE
Un signalement a conduit la préfecture d'Indre-et-Loire à renforcer les mesures de sécurité dans cer
Crédit: DR

L'information était révélée dans la matinée du six novembre par nos confrères de La Nouvelle République. Un risque d'attentat semblait planer sur l'Indre-et-Loire. Un risque pris au sérieux par la préfecture qui a demandé à ce que la sécurité soit renforcée dans certains lieux accueillant du public.

"Un signalement que nous avons pris au sérieux"

Tout a commencé au cours de la nuit : "Les services de police nous ont alerté sur un événement qui nous a fait penser à un risque terroriste, détaille François Chazot, directeur de cabinet de la préfète d'Indre-et-Loire. Nous avons pris ce signal au sérieux et avons demandé à ce que la sécurité soit renforcée." Comme le précise La Nouvelle République, les contrôles ont été renforcé à l'entrée des centres commerciaux. "Nous connaissons un contexte particulier, nous sommes quelques jours après la mort du chef de Daech et à une semaine de l'anniversaire des attentats du 13 novembre. Il valait mieux prendre la chose au sérieux" ajoute François Chazot.

Une enquête ouverte pour des faits de droit commun

Cette vigilance a été finalement levée en fin de matinée. "En parallèle, le parquet de Tours s'est orienté vers des faits de droits communs et une enquête a été ouverte en ce sens, ajoute François Chazot. Le risque d'attentat est donc écarté." Le directeur de cabinet de la préfecture ne peut confirmer en revanche une possible interpellation dans le cadre de cette enquête.