Tabac : un quart des fumeurs a tenté d'arrêter de fumer pendant le confinement

8 juin 2020 à 10h07 par Arnaud Laurenti

Selon un sondage mené par Le Petit Vapoteur, près d'un fumeur sur quatre a essayé d'arrêter de fumer pendant le confinement. Dans le Nord-Ouest, 64% d'entre eux y sont parvenus ou partiellement.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Le confinement a été propice aux bonnes résolutions : un quart des fumeurs ont déclaré avoir essayé d'arrêter de fumeur durant cette période, selon un sondage réalisé auprès de 1000 personnes par Le Petit Vapoteur.

Les fumeurs du Nord-Ouest parmi les plus motivés

Évidemment, si tous les fumeurs n'ont pas réussi, les habitants du Nord-Ouest ont été parmi les plus motivés. Parmi tous ceux qui ont essayé d'arrêter, 25% sont originaire du Grand-Ouest ; 64% d'entre eux sont parvenus à arrêter complétement ou partiellement. Et parmi ceux qui n'ont pas réussi, plus de la moitié prévoit malgré tout d'arrêter prochainement. Des résultats encourageants !

Pour compenser l’arrêt ou la diminution de tabac, ces personnes en sevrage tabagique se sont en majorité tournées vers le sport (40%), la cigarette électronique (28%) et la nourriture (26%).

Mais tout le monde n'a pas vécu la période de confinement comme une aubaine, bien au contraire : 39% des sondés ont reconnu avoir fumé plus que d’ordinaire.

Ceux qui n’ont pas arrêté de fumer avancent plusieurs explications : l’habitude de fumer est la première cause évoquée par les sondés, avant le manque d’activité personnelle ou professionnelle lié au contexte sanitaire (pour 31,75% des sondés), et les inquiétudes liées à la crise sanitaire elle-même (pour 25,68% des fumeurs).

Dans le Nord-Ouest, la palme revient aux Finistériens : 81% des fumeurs qui ont décidé d'arrêter pendant le confinement ont réussi complètement ou partiellement.