Actu artistes

Taylor Swift privée de sa propre musique

15 novembre 2019 à 11h02 Par V. Delaine / M. Petit
Taylor Swift sur le tapis rouge des MTV Video Music Awards en 2019
Crédit photo : GETTY IMAGES / DIMITRIOS KAMBOURIS

Rebondissement dans le conflit qui oppose Taylor Swift aux dirigeants de son ancien label.

Cela ne date pas d’hier, Taylor Swift est restée en très mauvais termes avec le label qui a signé tous ses disques exceptés « Lover » sorti le 23 août dernier.

La chanteuse a posté ce jeudi sur Twitter un long message dans lequel elle accuse publiquement Scooter Braun et Scott Borchetta, les dirigeants de son ancien label, de « contrôle tyrannique » envers elle et son oeuvre.

Une rivalité qui remonte à plusieurs mois

Le conflit remonte au mois de Juin lorsque Scooter Braun, le manager de Justin Bieber et Kanye West, rachète le label Big Machine, auquel Taylor Swift était rattachée jusqu’à ce qu’elle signe chez Universal en Novembre 2018.

Avec ce rachat, le manager met également la main sur les six premiers albums de la jeune femme. Une nouvelle qui avait devasté la chanteuse, puisqu’elle et Scooter Braun entretenaient une relation particulièrement houleuse. La jeune femme avait notamment accusé le manager de mener des campagnes de harcèlement et de manipulation à son encontre. Elle déclarait à l’époque « Mon héritage musical est entre les mains d’un homme qui a essayé de le détruire. »

Soucieuse de récupérer les droits sur ses chansons, Taylor Swift avait alors réagi publiquement en annonçant vouloir réenregistrer ses titres, seul moyen pour elle de devenir propriétaire de ses propres chansons.

Un conflit qui pourrait impacter sa performance aux American Music Awards

Pourtant, l’histoire ne s’arrête pas là. La chanteuse a expliqué hier soir sur Twitter qu’elle n’était pas encore totalement libérée de l’emprise de Big Machine.

Alors qu’elle est censée recevoir le prestigieux prix d’ « Artiste de la Décénnie » aux American Music Awards, Taylor Swift comptait réaliser un medley de ses plus grands titres.

Dans son tweet, elle indique pourtant que Scott Borchetta et Scooter Braun lui ont formellement interdit de performer ses anciennes chansons à la télévision car cela équivaudrait à les enregistrer à nouveau alors qu’elle n’est pas autorisée à le faire avant l’année prochaine.

Un documentaire Netflix qui pourrait ne jamais voir le jour

Elle annonce par ailleurs qu’elle a été approchée par Netflix pour la réalisation d’un documentaire qui retrace sa carrière. Ce projet, qu’elle aurait préféré garder secret, pourrait également ne jamais être diffusé. Elle déclare dans son tweet que « Scott et Scooter ont refusé de donner l’autorisation [à Netflix] d’utiliser mes anciennes chansons et les vidéos de mes performances pour ce projet, même si aucun d'eux ou de Big Machine Records n’ont été cités dans le documentaire » 

Un chantage dont elle espère pouvoir sortir

Dans son tweet, elle fait également mention du chantage dont elle est victime. « Scott Borchetta a dit à mon équipe qu’ils me laisseraient utiliser ma musique seulement si je renonçais à enregistrer une nouvelle version de mes chansons (alors que la loi m’y autorise et que c'est quelque chose que j’ai vraiment hâte de faire) »

Elle explique plus loin avoir tout tenté avec son entourage pour régler les choses discrètement sans y parvenir. 

Elle achève son texte comme un appel à l'aide en affirmant qu'elle « souhaite simplement pouvoir utiliser [ses] propres chansons »

Fort heureusement pour elle, elle peut compter sur sa forte communauté sur les réseaux sociaux pour réagir sur cette affaire. Ce matin, son tweet avait déjà été aimé et partagé par près de 760 000 personnes. Et ce chiffre continue de grimper !